lundi 20 mai 2024

La BAGUE : Deuxieme partie du 17 ème au 21 ème siècle

Suite de mon essai sur la bague : https://www.richardjeanjacques.com/2013/02/la-bague-histoire-et-symboles-des.html  : Il m'est impossible de traiter un sujet aussi vaste, c'est donc simplement montrer l'évolution de la bague au cours des trois cent dernieres années


XVIII eme siecle, il est apparu des bagues d une grande gaité en particulier les bagues "Giardinetti" de style rococo avec de nombreuses pierres de couleur  qui contraste avec les bagues  sobres et massives de la période baroque.

Ouvrez les livres consacrés aux grands joailliers et vous y trouverez peu de bagues, les photographes préfèrent les broches les bracelets  alors, essayons de voir l'évolution des styles



1780: ANGE-JOSEPH AUBERT (ATTRIBUÉE À)

Bague en or rose 14K, sertie de diamants taillés en roses, ornée d'un chaton pivotant représentant d'un côté Henri IV, de l'autre Louis XV en grisaille sur vélin. Non signé. Dans son écrin de galuchat. Poids brut : 4,3 g  Le Journal d'Ange-Joseph Aubert, conservé aux Archives Nationales de Paris, mentionne deux réalisations de cette bague si particulière. La première mention date du 10 xxx 1769, portée en page 340 et répertoriée sous le numéro 37 : « M. de Peyre. Pour une bague d'un portrait du Roy et d'un de Henry 4 tournante ensemble dans un entourage de roses. 166». La seconde date du 23 xxx 1769, portée en page 342 et répertoriée sous le numéro 67 : « M. le Marquis de Vernouillet. Pour une bague à portrait de Louis XV & Henri 4 tournante avec entourage de roses. 138». La datation correspond aux débuts de l'activité parisienne d'Aubert, lorsqu'il s'installe Quai des Orfèvres, bien avant sa consécration. Il est intéressant de noter le prix du bijou : 166 livres. Cette somme était très importante par rapport au coût de la vie de l'époque, le salaire moyen d'un journalier dans les champs pour une année s'élevant à environ 150 livres. 



Cette bague est donc l'un des deux exemplaires à avoir été fabriqué par Aubert, à ce titre elle est exceptionnelle. De plus, nous n'avons pas connaissance d'autres bijoux réalisés par ce joaillier parvenu jusqu'à nous. Bibliographie : - Archives Nationales, tome T299/5, « Journal B. commencé en juillet 1767. - Adrien Marcel, « Aubert d'Avignon, joaillier du roi & garde des diamants de la Couronne (1736-1785) », dans Mémoires de l'Académie de Vaucluse, série 2, tome XIX, 1919, p. 89-109. - Diana Scarisbrick, Bijoux à portrait, camées, médailles et miniatures des Médicis aux Romanov, Londres 2011, p. 161. - Vincent Bastien, « L'orfèvre-joaillier Ange-Joseph Aubert (1736-1785), fournisseur de la reine Marie-Antoinette », dans Versalia n°16, 2013, p. 31-46.Les bijoux en acier trouvent leur origine dès le XVIIIe siècle à Woodstock, au nord "Revendue par etude Pierre Bergé"


Exemple de bague juives au 18 et 19 eme siecle: Elle date du 19e siècle. Beaucoup de ces bagues datent du XIX eme siecle, peu de bagues antérieures au XVI eme se trouvent dans les collections.Le don rituel d'une bague lors de la cérémonie de mariage juif remonte à l'Antiquité, mais est seulement documentée depuis environ 1400. La forme architecturale de cet exemple peut représenter le temple de Salomon, la synagogue ou un idéal de la maison juive, symbolisant la vie commune du couple: Mon article!



Tres belle bague de Foi Rubis et diamant taillé en Rose. Vendu par Fabian de Montjoye:


1785 : Montre en forme de bague répétition à quarts, Boitier en or serti de rubis Mouvement mécanique
Dim: 32 x 19 x 30 mm Georges Achard & Cie est une maison horlogère Genevoise  Spécialisés dans la production de montres en émail et fournisseurs de Breguet, leur activité cesse en 1796 quand les frères se séparent. Georges continue dans la production horlogère, d'abord seul, puis avec son fils François.
Revendue par la maison Aguttes


1790 Or, demies perles,  émail, sont-ce des cheveux???


Une piqure de Rappel qu'est ce que la bague ? dictionnaire Richelet de 1756 (collection personnelle)

Ainsi, la bague de fiançailles passée au doigt de la future épouse devient le plus souvent la propriété de la jeune femme dès sa remise par le futur époux, sous condition que le projet de mariage aboutisse. (art. 1088 C. Civ.)
Et, en cas de rupture des fiançailles, les magistrats ordonnent le plus souvent qu’elle soit restituée, sauf volonté contraire des deux ex-fiancés.
En application du même texte du code civil, elle est, en cas de divorce, normalement conservée par l’ex-épouse, s’agissant d’un cadeau d’usage, c’est à dire d’un don d’une valeur en rapport avec les revenus de l’ex-époux.(Cour de Cassation – chambre civile 1 – 19 décembre 1979, pourvoi n° 78-13.346)
Il n’en va autrement que s’il s’agit d’un bijou de la famille du mari, dont l’origine est incontestable : l’épouse n’en acquiert jamais la propriété, le bijou lui est simplement prêté et elle doit le rendre à la rupture du mariage. (Cour de Cassation – chambre civile 1 – 30 octobre 2007 – N° de pourvoi: 05-14258)




Bague ancienne en or et ivoire, « Léda et le cygne », vers 1790.Rarissime bague en or à anneau nervuré qui se rattache au moyen d’une palmette à un grand chaton rectangulaire à pans coupés serti avec extraordinaire scène mythologique à connotation fortement érotique, représentant Léda s’accouplant à Zeus qui a pris la forme d’un cygne. La petite scène est sculptée en bas relief, en ivoire, sur fond de bois noir. L’extrême délicatesse de l’exécution et la finesse des détails permettent d’attribuer cet ouvrage au maître Guiseppe Maria Bonzanigo (né en Italie en 1745, mort en 1820), actif à Paris depuis l’époque de Louis XVI…(Fabian de Montjoye)



Cette Chevalière révolutionnaire, sur laquelle sont gravés les mots:COMMUNE DE PARISet LIBERTE 14 JET 1789 EGALITE 10 AOUST 1792, commémore la prise de la Bastille et la libération des prisonniers, en 1789, ainsi que le massacre de la garde suisse, le 10 août 1792. Paris Musée Carnavalet



Bague en or, émail bleu et initiale « L » de la fin du 18e siècle.
Charmante et rare bague sentimentale en or à chaton rectangulaire à pans coupés, orné sous verre d’une délicate scène représentant une initiale « L » formée de semence de perles fines, encadrée de deux branchages, sur fond d’émail flinqué bleu roi. L’encadrement du chaton est également émaillé bleu roi et orné d’une alternance de croissants et d’étoiles. Un perlé souligne la bordure. Les épaules sont fourchues. Au dos figurent les initiales d’un couple : PLL + AMC. Il s’agit probablement d’une bague de mariage. "Fabian de Montjoye" https://www.fabiandemontjoye.com/


Historique et émouvante bague de fiancailles offerte par le général Bonaparte à Josephine de Beauharnais
BAGUE EN OR ORNÉE D'UN DIAMANT ET D'UN SAPHIR TAILLÉS EN POIRE, PLACÉS EN «TOI ET MOI». Diam: 18 mm. Fin XVIIIè siècle. B.E. Provenance: Collection de l'Empereur Napoléon III et de l'Impératrice Eugénie, puis descendance.  Historique: Le 24 février 1796, Bonaparte aurait annoncé ses fiançailles avec Joséphine veuve de Beauharnais. Ils se marient quelques semaines plus tard, le 9 mars, juste avant le départ de Napoléon pour son commandement italien. Napoléon III, petit-fils de l'Impératrice Joséphine, met en lumière cette bague. En effet, nous la retrouvons dans un inventaire des pièces de Farnborough en 1870 sous l'appellation bague en saphir et diamant donnée par Bonaparte à Joséphine pour leurs fiançailles 




Bague ancienne du 19e siècle ornée d'une miniature du roi Louis XVI.
Rare et charmante bague royaliste en or rose (18k) et argent d’époque Restauration. Le chaton ovale est orné d’une très jolie miniature peinte sur porcelaine et représentant le roi Louis XVI, victime en 1793 de la Révolution. Le portrait du roi est entourée d’un cadre en or guilloché, surmonté d’un motif de panier fleuri qui évoque aussi les bagues « giardinetti » du 18e siècle. Les épaules sont fourchues, à l'imitation des bagues du 18e siècle. France, vers 1840.
Ce type de bagues royalistes datant de la Monarchie de Juillet et représentant Louis XVI, Marie-Antoinette, Louis XVII, Louis XVIII, Charles X ou le duc de Berry, s’inscrivent dans le cadre de la rivalité opposant les Orléanistes aux tenants du Légitimisme. Vente chez Fabian de Montjoye

Une des premières pièces de la collection d’Alice et Louis Koch est une bague en or et argent haute en couleur, sertie de rubis, fabriquée après 1808 pour célébrer la grande victoire militaire de Napoléon Bonaparte – la bataille d’Austerlitz en 1805. À l’issue de la Révolution française en novembre 1799, le général Napoléon Bonaparte (1769-1821) accède rapidement au pouvoir. 


Bague en acier et or coulé et ciselé, la lunette ornée d'une muse assistée de deux chérubins, figures en or probablement modelées par JB Klagmann, fabriquées dans les ateliers de François Désiré Froment-Meurice, France, vers1854 .https://www.richardjeanjacques.com/2019/01/les-froment-louise-mainguet-meurice.html


Or peinture sur émail de Pavillet  son poinçon a été insculpé en 1860 puis il s'associe en 1863 avec Pavie


Vers 1870 le style Néo rennaissance. Reprise des dessins de Pierre Woeiriot  par Paul Robin pour la maison Chaumet.


Bague au chiffre de Napoléon III : Anneau en or ciselé comportant au centre un chaton ovale recouvert d’émail bleu foncé quadrillé d’or portant en relief la lettre « N » surmontée d’une couronne, toutes deux incrustées de diamants.Dans la tradition des présents officiels, Napoléon III suivit les pas de son oncle Napoléon Ier en offrant des bagues et des boîtes ornées du « N » et de la couronne impériale en diamants.


RENÉ LALIQUE (1860-1945)
Bague de foulard Chauve-Souris Rare bague de foulard représentant une chauve-souris aux ailes déployées émaillées bleu à paillons et retenant un saphir rond en sertissure aux dessus de sa tête. Époque Art Nouveau. Trace de signature. Vers 1895-1897. Corps en or 18 cts ondulé. 

Vers 1897-98, René Lalique crée cette bague "Scarabée et lotus". L'inspiration égyptienne est aussi visible à l'extérieur (les scarabées symbolisaient le dieu solaire) qu'à l'intérieur ! Coll. privée - Photo :
 Studio Y. Langlois


(Sarah Bernhardt, La Plume, 15 December 1896 ) affiche de Mucha


Bague Art Nouveau  de Antoine Bricteux Floral Or et émail plique-à-jour Longueur: 2,5 cm Largeur: 2 cm (Longueur: 0,9 po) Galerie Tadéma
https://www.richardjeanjacques.com/2018/10/antoine-bricteux-et-la-famille-bricteux.html


Bague Art Nouveau Or, émail, topaze et diamant. Signée: 'Feuillatre' Une belle bague papillon taille 1cm60.

ANTOINE BEAUDOIN  Bague Chèvrefeuille Art Nouveau Or et émail 1900 env
Une belle bague Chèvrefeuille attribuée à Antoine Beaudouin en or et émail
Chèvrefeuille dans le Langage des Fleurs symbolise: Le Lien : ' l'Amour'https://www.richardjeanjacques.com/2021/04/baudoin-beaudoin-baudouin-non-ce.html


Édouard-Aimé Arnould Bague Guêpe Art Nouveau Platine, or, diamant, origine Française, vers. 1900 Des marques 'PSN' 'PT' '950' '750 OU' & 'ARNOULD'


Autre bague d'Aimé Arnould  Bague or libellulle avec un saphir cabochon. 


       Renouveau Egyptien: Anneau de  Vulcher  Or, émail, opale, perles, diamants france 1900

Bague Eve de Paul Louchet en 1900
maison ROSEBERY de Londres a revendu cette bague de Paul Louchet, elle écrit:
Une bague en or Art Nouveau attribuée à Paul Louchet, modelée en haut relief avec la figure désespérée d'Eve, le serpent à ses pieds et des branches de pommier portant des fruits s'étendant à travers les épaules le cerceau avec marque de dosage français, Paul Louchet ( 1854-1936) est né à Paris, a étudié avec Jules Lefebvre et est devenu bien connu à Paris en tant que sculpteur, et avec son frère, Albert, a ouvert une fonderie à Paris où il a moulé son propre travail, ainsi qu' édité et conçu les œuvres d'autres sculpteurs.
Je ne suis pas d'accord avec eux sur Albert, je l ai expliqué plus haut, Paul Albert est le fils de Paul François, mais c'est une belle bague.


1900 env Bague Georges Fouquet


1900 Bague de Georges Le Turcq


1900 env en Haut bague de Maurice Dufrene et en bas : de Albert Vigan


1900 Bague de Zorra mon article


1900 env Cette bague unique et exceptionnelle étonne par son concept. Le serpent sinueux entrelacé avec ses rayures vertes en émail champlevé a une affinité avec les bagues égyptiennes antiques, tout comme la fine opale cabochon avec le disque solaire Aton. Une création fabuleuse et pourtant bien dans son époque, un exemple du parfait Art Nouveau. "Galerie Tadéma à Londres"



Celle ci, présente un diamant gravé par Bordinckx pour Boucheron avec une couronne de Baron, entouré de saphirs calibrés, datant de 1900, la monture a été réalisée par le joaillier Pelletier: Chaveton,Pelletier et Pourée, successeurs de Filard, spécialistes réputés pour les bagues en joaillerie.


Bague Couples, circa 1899-1901, René LALIQUE. Or et perle




1901 Lalique: Or vert, émail et diamant


1902 bague de Ribeaucourt "Musée des arts décoratifs"


1903 Dessin de bague de Lalique


1904 Bague de Lalique réalisée


1908 Bague de Georges Le Turcq


1910 2 bagues de Le Turcq


1910 Bague servant aussi de bague pour  Foulard or jaune et diamants de Plisson et Hartz


                                                                     

1915 Bague de Georges Le TURCQ : https://www.richardjeanjacques.com/2015/03/georges-le-turcq-dessinateur-et.html


Bague fabriquée par les poilus pendant la guerre 14/18 Le motif soudé sur cette bague en aluminium  est une représentation d'une croix de guerre.


Cette bague de poilu qui est en vente à la maison Delcampe comporte une boussole, pas bête pour monter à l'assaut.


Bague de poilu avec en cuivre, un celèbre canon de 75: voir : https://www.richardjeanjacques.com/2013/09/la-bague-du-poilu-1914-1918.html


Nouvelles tailles géométriques et fort contraste noir et blanc pour cette bague en diamants, onyx et or blanc faite en 1925, l'année de l'Exposition “Art Déco” à Paris

Diana Scarisbrick nous explique que: Les bagues des années 1920 et 1930 sont larges, saisissantes et de formes abstraites. Les pierres sont taillées et montées de façon nouvelle, reflétant la passion des modernistes pour les formes géométriques osées. Les associations de couleurs brillantes et le goût pour
l'exotisme assurèrent la popularité des pierres sculptées venant d'Inde et de Chine.



1925 Merveilleuse bague de Lacloche Bague rectangle  aux coins inversés ; une scène japonaise avec une pagode, un arbre en porte-à-faux et un ruisseau sont articulés par des diamants incrustés, des rubis, des émeraudes, des saphirs et de l'onyx. Bande en or rehaussée de baguettes de saphir et de diamants.


Photo de cette bague tirée du livre " Lacloche" de Laurence Mouillefarine" Dans tous les livres sur les grands Joailliers les bagues sont rares.


1925 ???  Cette bague est en argent et en vermeil, elle est signée, la photo reprise dans maints livres vient du Musée des arts décoratifs et réalisée par L. Sully Jaulmes Certainement une oeuvre majeure, Est-elle réellement de 1925  Comme il est indiqué dans le livre "La Bague" de A.Ward et Cherry." ??
Le grand plateau rectangulaire est en or recouvert de laque rouge et noire alors que les demi cercles au-dessus et le corps de bague sont en argent. 

Après vérification je pense à l'instar de madame Melissa Gabardi que cette bague est de 1932 
Melissa Gabardi qui a beaucoup travaillé sur J.Desprès, elle écrit que sa participation à l’Exposition de 1925 est restée anonyme.
Mais à partir de 1928 il va exposer dans tous les Salons officiels. 1928, je le rappelle est l'année ou il va être déclaré comme artisan et voir son poinçon insculpé.
En 1928, au salon d 'automne il se voit refuser une trentaine de pièces, car jugées trop modernes


1925 Bague en argent de Gérard Sandoz acquise grâce au mécénat de l'École Van Cleef & Arpels, le Musée des Arts Décoratifs vient d'acquérir la bague de 1928 de Gérard Sandoz. Ce dernier rejoint ainsi la Galerie des Bijoux

Cette bague de 1928 de MARCHAK utilise une combinaison de couleurs Art déco classique, mais elle est inhabituelle dans son utilisation du plastique plutôt que de l'onyx noir aux côtés des matériaux précieux de platine, de corail et de diamants.

Donné par des Amis américains du V & A Muséum grâce à la générosité de Patricia V.Goldstein.


1929 Bague émeraude diamants et rubis synthétique de Paul BRANDT


            1930 Bague de Suzanne Belperron en Cristal de roche, émeraude et poires diamants


bagues créée par Boucheron à Paris.  Un jade sculpté serti dans une monture en platine bordée de
godrons ; les épaules sont incrustées de diamants en rose et décorées d'un motif cintré en or recouvert d'émail bleu.


RENE BOIVIN
Bague "treillage" en or jaune 18k rehaussée de diamants de taille ancienne et taillés en rose. Vers 1933
Pb.:7.84gr  certifiée comme création de René Boivin



Texte de la maison d'enchères Aguttes : Rare bague en or jaune de DESPRES, rose 18k (750) et argent (<800) partiellement martelée composée d'un demi cylindre à godrons rehaussés d'onyx.Signée et Poinçon de maître.


Quand une chose est dans l'air !! Voici une bague de Cartier de 1933 en platine onyx et corail, mais plusieurs autres ont fabriqué des bagues cylindres, à cette époque


Années 30 Jean DESPRES: bague "Pièce moteur" en argent - circa 1930. Signée et poinçon de garantie de l'argent - poids: 20,6g. Cette bague est une variante du modèle exposé au musée des Arts décoratifs à Paris.



SUZANNE BELPERRON
Bague à gradins en argent rehaussée au centre d'un pont en platine (950) serti de deux lignes de diamants de taille ancienne. Tour de doigt: 51 Pb: 25gr Accompagnée d'un certificat de M. Olivier Baroin attestant qu'il s'agit d'une création de Suzanne Belperron avant 1935. Ce type de dessin apparait très tôt dans l'oeuvre de la créatrice alors qu'elle travaillait chez René Boivin (mars 1919/février 1932) 




1935 Bgaue et bracelet en quartz fumé de Suzanne Belperron.


Bague Jean Després modèle à l'escargot. 1932. Or blanc, or jaune, argent. 22x28mm. Poids 24,1g. Poinçon de la société (JD avec calice en losange), poinçon crabe en argent.




Varujan Chrysian, propriétaire de la maison Gorky "http://www.gorkyantiq.fr/" m a adressé une photo d une bague qu' il a en vente, bague en or diamants saphirs montés sur platine et fabriquée par Henri Lavabre . il m écrivit le 9 janvier 2021 en me souhaitant une bonne année

J’ai une nouvelle bague de HENRI LAVABRE ,un bon maître qui mérite un article !!!!!
Pourriez-vous me renseigner aussi si le symbole de Manassevitz est deux lignes ou un sabot ?
Bonne soirée
Varujan

1937 C'est la bague de Fiançailles de la future madame DESPRES


1937 Jean Fouquet: or gris, platine, diamants améthystes, pierres de lune conservée au M.A.D.
Dimensions 3 x 3,2 x 1,8 cm   


1937-38 Bague de Suzanne Belperron, or, calcédoine, spahirs



1938 C'est un dépot de brevet de serti invisible de Van Cleef &Arpels la bague sera réalisée en pierres de couleur



Mais il n'était pas possible à l époque de réaliser cette bague avec des diamants en serti invisible, alors il fallut attendre 2002 pour que Van Cleef sous l'impulsion de Mr Stanislas de Quercize nous offre cette bague. 


Bague rouleau en platine 850 millièmes.
Bague rouleau en platine 850 millièmes, ornée d'une émeraude rectangulaire à pans coupés de belle couleur en serti griffe, épaulée et rehaussée de chutes de diamants baguettes, carrés et demi-taille. Poinçon de maître Louis Fertey, ancien collaborateur de la maison Georges Fouquet, ayant continué sa collaboration avec Jean Fouquet (fils de Georges) après la fermeture de la maison en 1936. Vers 1935/40.


 Une volumineuse bague style pont (que d'autres ont appelé Tank) de 1938, faite de diamants et de saphirs, ces derniers étant sertis dans la monture invisible créée par Van Cleef et Arpels cinq ans plus tôt.


1945 Dessin d'une Bague par Sterlé pour Lacloche


1945 : John Rubel – Bague Carmen bleue montée sur or blanc avec saphirs et diamants


1945 Une bague de Suzanne Belperron  or jaune gaudronnée et diamants



1945 Autre bague de Suzanne Belperron Un véritable trésor daté de 1945, où les cabochons de saphirs accentuent le volume de cette pierre centrale de taille émeraude.



1948 Cartier crée cette bague pour Daisy Fellowses or et perles de saphirs


1950 Bagues "Cocktail des années 1950 de Folco di Verdura.


Typique des années 50, cette bague or jaune en fils torsadés avec une citrine  1955


Année 1950  Dessins de Mauboussin


Année 1950  Dessins de Mauboussin


Dessin de Faraone



1955 Bague fleur en platine et diamants de Fontana


 Bague de Toulhoat, un artiste breton, céramiste, dessinateur de bannieres bretonnes et fabricant de bijoux sans avoir appris le métier. Il torturait du "plastique"  le découpait et apres l'avoir moulé, faisait tirer des fontes 


1965 Jean Vendome crée des bagues extraordinaires or gris et diamant bague Cathedrale


Bague Saphir , Alliance triple en diamants, Bague diamants et baguettes saphirs, le retour de l'or gris en 1965 .


1969 Autre bague de Jean Vendome or gris diamant taille émeraude, saphir, émeraude


1969 Bague de H. Kodré Or tourmaline, rubis, brillant 


 Voir mon article sur les bagues juives 


1970 Bague or et diamants de Bernard Sylvain


1970  Bernard Sylvain Or gis et diamants bague engrenages, et cela marche


1970 Bague de F. Camilla en or  corail, émeraudes .


1970 Bague or,faite main diamants et rubis par Jean Jacques Richard




1971 Splendide bague de Bernard Sylvain or et diamants


1972 Bague or gris et aigues marines de Jean Vendome  photographie qui rappelle a cette date l'arrivée du LEM sur la lune.


1972 or blanc et or jaune matières acryliques par Claus Bury


1975 Bague or gris saphirs et diamants de Jean Jacques Richard toutes les pierres précieuses sont mobiles et la bague change de forme continuellement.


1980 Bague de Oppenheim réalisation de C.Munari or et onyx



1980 Or jaune et diamants Jean Jacques Richard


1980 Un peu snob, souci de sécurité, porter une alliance diamants avec ceux ci sertis a l intérieur 2carats 46 de diamants  et sur acier inoxydable de Freidrick Becker


1990 Bague en bois de Henri Gargat


1992 bague 8 or jaune, diamants, perles par Jean Vendôme.


1997 Bague or jaune et diamants de Tournaire



2000. Un tres bon classique Poire émeraude et diamants sur or gris platine de Jean Jacques Richard


2010 merveille de Victoire de Castellane pour Boucheron

2010 Victoire de Castellane


Un homme qui n'aime pas qu'on le cite et pourtant il le mérite, c'est  JAR autrement dit Joel Arthur Rosenthal: 
Bague sertie d'un diamant jaune fancy taille ovale de 15,75 carats, monture en platine sertie de diamants, JAR Paris. Revendue Par Christie's


Émeraude cabochon ronde, rubis cabochons rectangulaires, diamant taille ancienne, or jaune 18 carats (poinçon français), signé JAR Paris, poinçon de maître (Cristofol), pochette verte JAR'S Paris
Diamant : poids approximatif de 0,30 à 0,50 carat: Poids brut : 8,6 grammes



Une bague saphir, améthyste et diamant, par JAR.
Les cordons entrelacés de diamants et d'améthystes retenant un saphir de forme ovale, à un double cerceau de diamants sertis de la même manière, montés en platine et argent, 1988, taille de bague 2½ - Signé JAR


Van Cleef: Compléments d histoire sur l'un de mes joailliers préférés

Une des nombreuses suites de mon histoire des Van Cleef et des Arpels, à retrouver sur; https://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.com/...