mardi 26 mai 2009

Les Bijoux des années 60 à 70

En 1960 Jacqueline Boyer remporte l'Eurovision avec "Tom Pillibi"
La première bombe atomique Française est tirée. J'avais 18 ans!
 Naissance de Maurane et Yannick Noah, c'est l'entrée en vigueur du nouveau franc, les Barricades d'Alger, le lancement du "France" et Krouchthev tape sur son pupitre à l'ONU avec sa chaussure.


Certains roulaient en 2cv merci a idayot.ouvaton.org
N'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agrandir
C'étaient les années 60, années inventives en Bijouterie-Joaillerie , mais un passage au modernisme ambiant, plus doux que d'autres industries en pleine Révolution.
En 59 on enterrait un peu le style de bijoux créés en fil d'or ronds par Mauboussin et Van cleef et Arpels


En bijouterie, rien à voir avec les mobiles de "Calder", les fauteuils de "Knoll" ou les toiles de "Matthieu" .
L'objet le plus "moderne" en joaillerie serait , je pense le collier "Fermeture Eclair" en platine de Van Cleef et Arpels, mais déjà pointait le talent d'un "Jean Vendôme" 

Jean Vendôme

Mais lorsqu'on parle des époques en Bijouterie, ce sont toujours les grands qui sont à l honneur, je préfère vous exposer les années 60 à 70 au travers de ce qui se produisait en Province, (un peu sur Paris) et de ce qui se vendait chez les bijoutiers Joailliers de Province,
Je citerais entres autres, Vaneste à Lille, Jacot à Nancy , Daguzé à Nantes, Richard à Rouen (mes parents), Beaumont Finet à Lyon, Bornand à Marseille, Michelon à Montpellier,Dejouy à Dijon, Daleau à Poitiers, Gonnet à Angers, Girolet à Orléans, en dernier avec une pensée spéciale, Peyrot Rudin à Nice. Ces Joailliers avaient eu l'idée de faire une cooperative d achat en 1957, puis en 1959 une société cooperative de fabrication, la Cofajo, ce qui permettait d avoir ses modèles exclusifs a mettre au catalogue commun.
Pourquoi les Joailliers de Province? car à l'époque ils représentaient plus le type d'achats des Français que ceux de la place Vendôme.
En 1959 , les affaires avaient repris, le batiment  allait,... donc tout allait bien, les gens s'équipaient le commerce en général était florissant Il n'y avait pas encore de grandes surfaces, Carrefour a ouvert son premier magasin en 1963. 


Mes Parents avaient créé leur second magasin en 1958, en avance sur les concepts de magasins de Joaillerie

Il était encore possible de mettre des "parures" dans les réceptions bourgeoises et les réceptions, il y en avait. En province il y avait encore des magasins de vêtements qui faisaient leurs achats à Paris pour leurs clients et constituaient sous leurs noms des collections.

  


Bracelet souple sur une maille proche de la polonaise, gourmette massive, des broches, beaucoup de broches, il y avait encore des Manteaux, et des tailleurs avec des tissus épais sur lesquels on pouvait accrocher un Clip .
A gauche un Bracelet drapé qui rappelle les créations de couturiers, broches feux d'artifices, assemblage bague rubis et alliance rubis. 





Deux planches de dessins de cette époque 



En 1961  Les Animaux en broches, les bracelets avec de grandes breloques composées de calcédoines diverses,ou un bracelet avec entourages de pièces.
Très Français, ce goût des pièces, montées en bijoux, et les gourmettes massives traditionnelles.
 


Je crois (personnellement) que les broches offrent plus de possibilités pour s'exprimer, en tous cas à cette époque, car les bagues restaient très géométriques au niveau du "plateau" avec au centre un diamant rond, on faisait une"Marguerite"!
Avec une pierre de couleur ovale , une bague "Pompadour" ou "une marquise".
La clientèle en grande partie bourgeoise de la province continuait a garder une conception très classique de la bague de fiançailles. 


Les broches permettaient de traiter des sujets végétaux ou animaux.

  
Il reste un peu des années 50 dans ce clip or jaune Rubis et diamants, les fils d'or ronds ont été remplacés par des fils torsadés et des motifs massifs perlés, le bijou réalisé est sur la page de droite .


La guerre et l'après guerre avaient vu l'or rose faire son entrée en force, cela tenait aussi du fait qu'il fallait réemployer le métal des clients car on ne trouvait pas d'or.
Dans les années soixante, les fontes d'or gris ayant progressé, les prix de façon diminuaient. L'or jaune supplantait largement le rose.
En revanche une bague dont je me souviens bien c'est cette marguerite sur la gauche, au milieu de la photographie avec entre les diamants ronds comme des fausses baguettes.
Il nous fallait faire du fil rectangle que nous creusions sur la face supérieur avec une lime demi ronde pour que cela lui donne de l'éclat une fois polie, et la tête , après une mise en cire du chaton central, des fausses baguettes et des chatons de l'entourage, était recouverte de plâtre à modeler et soudée avec des petits ponts par en dessous.

 
En 62 c'est Isabelle Aubret qui gagne l'Eurovision avec "un premier Amour" 
Une page de Montres en 1962, nous en sommes encore aux petits calibres avec des portes montres en or, les montres de marque "Jaeger le Coultre" ou "Omega" deviennent de plus en plus plate, sauf pour la montre placée en bas au centre sur la photographie, la "Mémovox" de Jaeger le Coultre montre réveil en or .
C'était une montre dont le premier modèle remontait à 1950.
Cette montre portée au bras, ne sonne que doucement , et posée elle produit une sonnerie qui suffit à reveiller grâce au fond du boitier qui vibre librement.
La partie centrale du cadran permettait de règler le réveil, trotteuse date, elle devint automatique en 1951, mais cette version sur la page ci-dessus datait de 1962.

 
 

Ligne Diamant et broche "brin de muguet" fidèle au dessin.


Beau collier et beau bracelet en polonaise écrasée, de la maison Lenfant, à l'époque deux maisons par la qualité de leur fabrication, leur idées techniques en particulier pour les fermoirs, supplantaient les autres. Lenfant et De perçin, je crois que Gaétan de Perçin sortait de chez Lenfant .
Une idée de valeur en francs à l'époque (les prix étaient d'ailleurs écrits en NF, nouveaux francs).
Le Bracelet "Empire" valait 2640 NF, le collier 2690 NF La bague 2 boules en or 580 NF la broche Chardon or et émail 4000NF, et la broche Anémone or émail et brillants 2300NF la broche or satiné diamants et émail noir 1250 NF 
 

C'est une époque ou un petit groupe de Joailliers Français, pouvaient concevoir un catalogue annuel pour envoyer aux clients. Ici couverture du deuxième catalogue ( le premier était préfacé par Jean De La Varende)


Mais aussi de grands personnages qu'il était possible d'approcher, physiquement et financièrement. Ci dessus texte de Jean Cocteau qui une foisson texte imprimé sortit un (Gif-mine quatre couleurs et dessina cette sirène en haut du parchemin.



Louise de Vilmorin qui avait dessiné une pensée, avec son texte écrit autour.

C'était la couverture du catalogue





Les clients attendaient ce catalogue, arrivant fin novembre. Je me souviens de la reflexion d une cliente "Je n'ai pas eu de catalogue cette année, pourquoi, c'est parce que je n ai rien acheté cette année?"



Couverture de Van Dongen


L un des derniers,  "Chapelain Midi" en 1971, mais il y eut Touchagues, Giono, Maurice Genevoix, Vasarely, André Maurois, Yves Brayer, Jean Breant, Roland Dorgeles.


 

Beau collier et beau bracelet en polonaise écrasée, de la maison Lenfant, à l'époque trois maisons par la qualité de leur fabrication, leur idées techniques en particulier pour les fermoirs, supplantaient les autres. Lenfant et De Perçin, je crois que Gaétan de Perçin sortait de chez Lenfant  et puis Gay frères (j'espère ne vexer personne)
Une idée de valeur en francs à l'époque (les prix étaient d'ailleurs écrits en NF, nouveaux francs).
Le Bracelet "Empire" valait 2640 NF, le collier 2690 NF La bague 2 boules en or 580 NF la broche Chardon or et émail 4000NF, et la broche Anémone or émail et brillants 2300NF la broche or satiné diamants et émail noir 1250 NF

Une belle médaille d'amour , Une idée de Mr Peyrot Rudin de Nice, un collier citrine turquoise qui modernise le genre et une broche résolument moderne.




Broche or gris platine et diamants Année 1963 

 

Sur la photo ci contre à gauche une broche or jaune , rubis et turquoise

Pour mon père c'était une "chevelure de tahitienne" Il faut juste vous dire qu'en 1936, il avait fait le tour du monde sur le croiseur "Jeanne d'Arc" et que Tahiti..... 
La broche a été réalisée dans l atelier de Henri Moncièro, à Nice, chez qui j'ai fait des stages avant et après mon service militaire.



C'était mieux qu'a Paris car le midi par exemple.....on faisait un saut à la plage (en gris avec des lunettes)


 
Très beau collier Bijouterie "Jacquot" à Nancy 

Dans les "sixties" la mode féminine bouscula les habitudes
1960 fait sa mode

La période 1960: Swinging sixties... Les années '60, c'était la période de Yves Saint-Laurent, André Courrèges, Paco Rabanne, Emanuel Ungaro et Sonia Rykiel. Sexe, drogue et rock & roll… les années 60 auront taillé un sacré short -ou plutôt une mini jupe - au conservatisme et à la haute couture.

Certains ont du mal à avaler la pilule (Balenciaga cesse son activité affligé par la médiocrité du prêt-à-porter naissant). Beatles, Rolling Stones et guitares électriques de Woodstock cassent les oreilles de papa-maman dont l'autorité est franchement bafouée. Françoise Hardy, Marianne Faithfull, Joan Baez et Twiggy deviennent de beaux exemples pour la jeunesse féminine ! Partout, c'est la rupture. La mode n'est plus le reflet du statut social mais synonyme de liberté. Même le prêt à porter est rejeté avec la déferlante hippie au profit de l'artisanat et du fait main. Désormais la mode vient de la rue et s'achète à Prisunic ! Cardin, Saint Laurent et d'autres sauront tirer leur épingle du jeu en développant des lignes parallèles. Guy Laroche, Daniel Hechter, Cacharel, Sonia Rykiel, Jil Sander, Dorothée Bis, suivront… Leurs noms deviendront les empires du luxe…
Un excellent lien vers un article du journal "Elle"
http://www.elle.fr/elle/mode/histoire/mode-annees-60


Broche Noeud marin, un classique éternel 

 
Bague Saphir , Alliance triple en diamants, Bague diamants et baguettes saphirs, le retour de l'or gris en 1965 .


Du dessin à la réalisation 

1965

 

Broche "Grappe de raisins" en perle de culture japonaise blanche et perles de culture japonaise teintée en noir, or gris rubis et diamants

En 1965 il n'y avait pas de perles de Chine et de Tahiti.

 

Classique extrème pour les bagues, on voit pourtant apparaitre les mélanges diamants et navettes de couleur, qui feront fureur en 1970 


Les années 60 , c'est aussi la mini,
A partir de 1964 elle gagne le Rallye de Monte Carlo, et 3 autres minis terminent!
En 65 Timo Makinen gagne a nouveau, en 66 aussi 3 minis, mais une obsure question de phares les disqualifient, l'année suivante 67 Aaltonen gagne et 5 autres minis sont à l'arrivée, elles se payent les gros V8 américains avec de plus une tenue de route extraordinaire. Les femmes s'emparent du phénomène, les jeunes aussi évidemment. A cette époque j'avais une MG 1300 GT, le pied au plancher, pour etre sûr de sortir d'un virage il fallait viser le talus au bord de la route!!!!!
Photo aimablement prêtée par :
http://acces.inrp.fr/evolution/Members/federici/morris-mini-cooper-s-1964-front.jpg


 

Piaget, le bonheur des dames "d'un âge certain"  Avant Piaget, c'était à qui ferait le plus petit mouvement de montre, tel Jaeger le Coultre, les cadrans devenaient si petits que les dames agées ne lisaient plus l'heure, Piaget sortit des montres, à grande ouverture, extra plate avec de beaux bracelet souples et larges.
Rapprochement!!!! en 1968 à la veille des évènements, j'étais allé à la Foire de Bâle, redescendu par les autoroutes allemande et suisse, pour me rendre à la Côte aux Fées, à l'invitation de monsieur Piaget, qui nous avait reçus, ma femme et moi avec une grande gentillesse et simplicité , fait visiter l'usine , invité au restaurant a Geneve et le lendemain matin, la reception de l'hotel nous dit, vous ne devez rien, Mr Piaget a règlé.......


Une page Joaillerie de 1968

 

 

L'oiseau de Lumière or jaune et émail et ce dessin de clip d'oreille sont de 1968 .


 

Cette broche réalisée dans l'atelier de Monsieur  Monciéro à Nice n'était pas émaillée, nous allions acheter des pots pour les maquettes "Heller" et peignons les fleurs avec.


 



Très belle rose diamants, une bague avec un diamant , un saphir, une émeraude en tailles émeraudes chaque pierre étant un exemple de couleur,, elle appartenait à ma maman, elle a disparu dans la prise d'otage, au domicile de ma mère, les malfrats ont dévalisé la bijouterie et n'ont jamais été retrouvés. 


1970

 


 C'était le temps de "KNOLL" le mobilier était en avance sur la Joaillerie

 

A gauche encore un très beau travail de la maison "Lenfant" un bracelet pallaisson.


A cette époque les messieurs portaient des bijoux, la chevalière était devenu un cadeau classique de mademoiselle à son fiancé, il était bien porté d'avoir une gourmette avec plaque , les chemises étaient fabriquées avec des manchettes et les dames étaient ravies de voir Monsieur , avec une belle paire de boutons de manchettes
Les briquets "Dupont" étaient revisités par les bijoutiers, témoin ce beau travail de vannerie or.

Ceux qui avaient une montre en or avec bracelet cuir se faisaient offrir un porte montre.
Belle époque pour les bijoutiers.
La Marque c'était eux, le nom c'était le leur, ils s'engageaient vis a vis de leurs clients, les choses n'allaient pas tarder à changer, et la bijouterie allait comme d'autres professions être amenée a s'adapter , c'est a dire, rentrer dans des groupements d'achats, des guildes et autres, puis petit a petit devenir le locataire de vitrines à des grandes marques, jusqu'a ce que les grandes marques les supplantent et s'installent partout. Le marketing laissait lui aussi la place à la communication, la com fait dire et acheter.........un jour il sera de bon ton d'acheter des pillules contraceptive de la marque Tatzi, des collants Tatzi, des jupes et chemisiers Tatzi, des bijoux Tatzi, la voiture Tatzi, les boites du chats Tatzi (il n'y a que celle là que mon chat aimeeeeeee....) etc, les gens fumeront des Tatzi (c'est déja fait) et boiront de la Tatzi....

En 1969 Georges Pompidou était apparu à la télévision, l'air grave et sombre, les sourcils plus épais et tombants que d'habitude, il annonça "Mes Chers Compatriotes, l'heure est grave, nous allons atteindre les 300.000 chomeurs", ses successeurs n'osent plus rien annoncer!

mardi 12 mai 2009

La Broche VCA d' "Evita" Péron


-->
Suite à mon article sur Van cleef et Arpels, j’ai reçu un courrier important, certains publiables, d’autres (les plus nombreux) à vérifier, ce travail est , car, ou tout le monde sait, ou certains cachent des choses par intérêt.
Mais rien n’empêche de témoigner mon affection pour le travail passé de cette maison pour laquelle toute une profession a de l’admiration.
Connaissez vous Eva Perón : Maria Eva Duarte de Perón née en 1919 en Argentine, elle a été la première dame d’Argentine en épousant en deuxième noce le président Juan Perón. C’était une actrice de série B. Lors d’une vente de charité, elle croise un colonel, Juan Perón, il épouse Eva le 21/10/1945.
Elle était d’origine très modeste, et devint la Madone des Descamisados (les sans chemises). Dès l’élection de son mari, (due en partie à la popularité de sa femme), elle prend sa part du pouvoir et crée des hôpitaux et orphelinats ce qui va assoir sa célébrité, sa popularité, au point de devenir l’objet d’un culte de la personnalité. Elle devient : EVITA.
Je ne sais si c’est elle qui l’avait commandée, ou son mari qui lui avait offerte mais Evita portait une broche fabriquée par Van cleef et Arpels, cette broche représente le drapeau argentin :


Le blanc et le bleu symbolisent le ciel pur et la neige des Andes. Le soleil, ajouté en 1818, est le "Sol de Mayo" (soleil de mai), symbole national. Il commémore l'apparition du soleil sous le ciel nuageux du 25 mai 1810, jour de la première manifestation importante en faveur de l'indépendance.
VCA réalisèrent ce drapeau en serti invisible. Evita décédée! que devint ce drapeau ?
Il réapparut en 1998 chez l’auctionner Christie’s le bijou était estimé par eux entre 80000 et 100000$
Il fut vendu $ 900.000 (992.500 avec les taxes) Erreur d’appréciation ? Non ces gens là ont d’excellents experts.
Evidemment ce fut un succès de curiosité mais aussi de notoriété due a la célébrité de l'ancienne propriétaire et très vite il apparut au cours de la vente que Susanna Gimenez,(c'est la panthère sur la photo de gauche) célèbre vedette et présentatrice de la télévision Argentine voulait cette broche, on a parlé aussi du Sultan de Brunei.
Les enchères montaient de 20000 en 20000$, passé 500000$ le public retenait son souffle suivait les gestes et soupirs d’une mystérieuse blonde qui surenchérissait chaque fois qu’une autre personne par téléphone augmentait l’enchère. Et puis cette blonde cède, de colère se lève et s’en va le bijou est adjugé à 900000$ plus les frais, le téléphone à remporté l enchère!
Alors qui a acheté ? Je ne crois pas que ce soient les gens cités, mais il y a de grande chances pour que ce soit Madonna.

Elle avait tourné une comédie musicale Evita deux ans auparavant. Souvenez vous de ce morceau de musique à vous labourer les tympans : Don't Cry for Me, Argentina :
Maintenant, si j’ai fait une erreur et que Madonna m’invite pour me l’expliquer, j’irais avec plaisir a ce rendez vous.

samedi 4 avril 2009

Noir d'Ivoire













La question m'a été posée récemment, la revue "Nos Ancêtres" a consacré un numéro sur les "orfèvres et bijoutiers" Dans un article sur les orfèvres on citait le creuset pour préparer le "noir d'ivoire."

Le "noir d'Ivoire" était tout simplement fabriqué avec de l'ivoire, tendre, très friable et broyé en une poudre fine.
Au 17eme, les orfèvres prenaient des plaques fines ou des morceaux d'ivoire et les calcinaient dans un creuset.

Le noir d'os se faisait avec des os de vaches ou boeufs, brulés, broyés finement.
L'un et l'autre était moulés en petits pains qui étaient vendus aux peintres, mais aussi aux orfèvres bijoutiers qui, avant de sertir les diamants noircissaient le fond des chatons pour leur donner ce qu'ils appelaient le "teint"

Vous ne trouverez pas le "noir d'ivoire sur le site "http://www.pigmentsrecettes.com/" que vous pourrez atteindre directement en cliquant sur le titre de cet article "noir d ivoire".
Mais les recettes de fabrication des peintures et en particulier , celles réalisées avec des gemmes, par ex , la malachite...

En exergue l'auteur de pigments.com ecrit



" La peinture est faite de poudres huilées que l'on appelle aussi pigments.

Ceux qui les traitent en peintures, trouveront ici un endroit où faire halte."

jeudi 2 avril 2009

Le "Tatez y" de Madame de Montespan



Là, sur le corps de la robe.., le corsage s'ouvre en pointe sur un corps baleiné, il est fermé par une patte sur laquelle est fixé un bijou, c'est le "Tâtez y".
A partir de 1670, nos arrières, arrières, et arrières grands parents employaient des termes suggestifs.

S'il est vrai que les ouvrières ne portaient qu'une chemisette, un caraco, une brassière, d'autres portaient des corsets pour avoir une taille fine à la mode. 

On donnait à ces corsets des noms audacieux, "l'innocente" " la culbute" "les guêpes" "l'effronté", la criarde".


Du corsage à manches courtes, dépassaient des manchettes de dentelles, "les Engageantes".
la jupe était "la" ou "les" robes de dessous et le manteau de la robe, le dessus, garnies de plissés qu'on appelait, "les Prétintailles" ou "Falbalas" "le Faux cul"
Madame De fontange avait mis à la mode un chignon "la Fontange" ce chignon se portait en arrière, des accroches coeurs qu'on appelait "cruches" ou "mousquetaires", et au milieu de tous ces artifices le "boute-en-train" appelé surtout le "tâtez-y"

J'ai vendu des broches, des pendentifs que j'ai quelques fois adaptés à des décolletés vertigineux, j'aurais bien aimé les "tâtez-y"

samedi 28 mars 2009

La MINAUDIERE de Van Cleef & Arpels Joailliers à Paris

Note de l'auteur: ATTENTION cet article comportait des erreurs dues à l'histoire faussement racontée dans les livres et sites internets, j'ai rectifié les erreurs puis piqué au vif par les remarques des lecteurs, j'en ai fait un livre sorti début décembre 2010 En vente sur internet




Une minaudière, d'après notre Larousse, c'est quelqu'un qui a l'habitude de minauder, c'est à dire ...prendre des manières affectées ,pour paraitre plus agréable!

Mais c'est aussi un accessoire en bijouterie!

Il faut remonter dans l'histoire de la maison Van Cleef et Arpels pour comprendre cet objet.

Alfred Van Cleef est le fils de Salomon Van Cleef et (non Charles comme le raconte l'une des histoires officielles) 
marchand de draps qui était né à Gand en Belgique, voyageur de commerce, commerçant de même que son père  (et non artisan lapidaire d'Amsterdam) Il était venu s'installer à Lyon (et non Paris) lorsqu'il était jeune. Il est décédé à Nice en 1883.
 Alfred est né en 1873, il passe par l'apprentissage chez David et Grosgogeat et non "David et Grosgeat" comme l'indiquent deux historiennes . il eut une bonne formation dans la taille de pierres précieuses, mais preferait la vente en bijouterie. 
1896 vit la fondation d'une société entre Alfred Van cleef et Salomon Arpels.( Le Pere d'Esther, et non son frère) C'est a ce moment (voir acte de mariage de Esther et Alfred)que  le père d'Alfred est déclaré bijoutier, mais en réalité , il est mort depuis 12 ans et sur son acte de décés  Nicois, il est indiqué "commerçant"
C'est  en 1895, le 9 juin, qu' Alfred épouse Esther Arpels,(qui ne s'est jamais appelée Estelle ) la fille de Salomon Arpels.


Ses deux frères, Salomon (qui ne s'appelait pas Charles) et Jules Arpels (qui ne s'appelait pas Julien ou Julian)  deviendront plus tard, après la mort de Salomon le père en 1903,les associés d'Alfred dans la Société.
Alfred et son beau père Salomon Arpels se sont installé au 34 rue Drouot.

Une petite anecdote au passage: au 34 rue Drouot de nos jours et depuis 1946 , il y a une maison très connue des grands professionnels de la Joaillerie, la Maison Grospiron. Le grand père René était venu du Jura en 1931 à Paris, il était lapidaire en pierres précieuses, son frère Jean était resté dans le Jura et Jean est le grand père d 'Edgar Grospiron le grand médaillé olympique.
Mais ce qui est intéressant c'est que les Grospiron, travaillent et fournissent toujours la Maison Van Cleef et Arpels et, il y a peu de temps avant de prendre ma retraite, c'était la dernière fois que je passais à leur bureau, non sans émotion quand on a fréquenté cette famille pendant plus de quarante ans et mon père avant moi. J'allais partir et arrive Claude Grospiron qui m'interpelle.
"Monsieur Richard, venez voir ce travail pour Van Cleef" et il me montre une monture de bague sur laquelle ils avaient réalisé un ajustage de calibrés saphirs pour un serti invisible. Pour ceux qui ne connaissent pas le serti invisible, regardez la photo sur le coté d'un élément de broche. Les pierres doivent être selectionnées, de grande qualité, de couleur semblable, (dur) puis des encoches sont faites sous les pierres , elles doivent glisser comme sur des rails, puis calibrées en rectifiant la taille pour venir se caler les unes à coté des autres pour réaliser une mosaïque sans une seule trace de monture ou de griffes. Seul le rang extérieur va être rabattu par le sertisseur pour tenir le tout. Il faut souvent plusieurs mois pour réaliser ces travaux , mais le résultat est époustouflant.


Louis Arpels le troisième frère les rejoint en 1912, la famille s'est installée au 22 place Vendome ou ils sont toujours, Salomon (qui n'est pas Charles) est un excellent vendeur, Jules (Julien ) aussi, Alfred en plus d' etre un excellent praticien de l'art Lapidaire est un administrateur avisé .
C'est cette équipe qui va transformer la maison en "grande Maison"

La guerre de 14 avait modifié le comportement des femmes et celles ci avaient beaucoup changé, Le couturier Poiret en 1920 avait libéré leur silhouette , et des Etats Unis nous étaient parvenus les "Vanity Case" ou les femmes rangeaient leur nécessaire à maquillage, des petits sacs qui, pour les plus riches étaient transformés en pendentif.
Aux environs de 1930, selon la légende,Salomon ou Louis Arpels avait remarqué que la femme du milliardaire Américain qui avait fait fortune dans les chemins de fer , Florence Jay Gould utilisait une boite en métal pour ranger ses produits et accessoires de beauté. C'était une longue boite de Lucky Strike en métal blanc, un peu comme sur la photo de Gauche
(Photo MPA collections) La couleur Blanche et le célèbre Logo n'apparaissent qu'en 1940, créés par un Français Raymond Loewy.
C'est en pensant qu'il était indigne d'une femme de qualité comme madame Gould de ranger ainsi ses accessoires qu'isl eurent l'idée de créer "la Minaudiere"
Il baptisèrent (parait- il) ce nouvel accessoire en l'honneur de la femme du fondateur Alfred Van Cleef "Esther Arpels" qui prenait des attitudes de minauderie pour se rendre plus séduisante ou mystérieuse.

C'était une boite en or à complications, sans aucunes charnières visibles, avec des fermoirs à déclic cachés, des petits compartiments pour recevoir un briquet, un poudrier, une glace, un face à main, un baton de rouge à lèvres, un petit peigne, ou tout autre accessoire féminin.
Les matières employées étaient nouvelles, telles que la laque, des incrustations de pierres et perles, des éléments qui pouvaient se détacher pour être portés en bijoux.
Chaque "Minaudière" était une pièce unique, sauf....sauf....
Une commande pour un émir de trente minaudières richement empierrées, mais rigoureusement semblables, pour que ses femmes ne soient pas jalouses l'une de l'autre


mardi 24 février 2009

Plus qu'hier et moins que demain! Rosemonde Gérard




Elle était la petite fille du Maréchal GERARD, Maréchal qui participa a toutes les campagnes de Napoléon 1er , gravit tous les échelons militaires jusqu'au Maréchalat, Ministre de la guerre, Président du conseil, il laissa a ses héritiers une petite fortune. Le parrain de Rosemonde Lee, dite Rosemonde Gérard, était Leconte de lisle, son tuteur Alexandre Dumas
Elle fit connaissance d'Edmond Rostand durant l'été 1886 à Luchon, ils s'échangent des vers, car c'est une vraie poétesse. La famille d'Edmond voit cette rencontre sentimentale d'un bon oeil et ils se marient en 1890.
Elle sera la première "fan" de son mari, publiera un recueil à compte d'auteur sans qu'il ne le sache, recopiera ses manuscrits illisibles, le poussera et le soutiendra lorsqu'il doute.
Elle écrit pour son mari et lui dédie un poème, plus tard deux vers deviendront célèbres dans le monde, en témoigne cet article du journal "Fémina "de 1911




Rosemonde Gérard


L'éternelle chanson
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encore de jeunes amoureux,
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et nous ferons un couple adorable de vieux.
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

Sur notre banc ami, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer,
Nous aurons une joie attendrie et très douce,
La phrase finissant toujours par un baiser.
Combien de fois jadis j'ai pu dire " Je t'aime " ?
Alors avec grand soin nous le recompterons.
Nous nous ressouviendrons de mille choses, même
De petits riens exquis dont nous radoterons.
Un rayon descendra, d'une caresse douce,
Parmi nos cheveux blancs, tout rose, se poser,
Quand sur notre vieux banc tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.

Et comme chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain,
Qu'importeront alors les rides du visage ?
Mon amour se fera plus grave - et serein.
Songe que tous les jours des souvenirs s'entassent,
Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens.
Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens.
C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge,
Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main
Car vois-tu chaque jour je t'aime davantage, Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain.

Et de ce cher amour qui passe comme un rêve,
Je veux tout conserver dans le fond de mon coeur,
Retenir s'il se peut l'impression trop brève
Pour la ressavourer plus tard avec lenteur.
J'enfouis tout ce qui vient de lui comme un avare,
Thésaurisant avec ardeur pour mes vieux jours ;
Je serai riche alors d'une richesse rare
J'aurai gardé tout l'or de mes jeunes amours !
Ainsi de ce passé de bonheur qui s'achève,
Ma mémoire parfois me rendra la douceur ;
Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
J'aurai tout conservé dans le fond de mon coeur.
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encore aux jours heureux d'antan,
Et je te sourirai tout en branlant la tête
Et tu me parleras d'amour en chevrotant.
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.


Alphonse Augis, Joaillier à Lyon depuis 1830 et toujours rue de la république, le lit et en 1907 a cette idée de reprendre deux vers et de les graver dans l'or de manière figurative 




"+ qu'hier - que demain"


Combien de centaines de milliers de médailles a t il dû produire?

Elle s'efface devant son mari Edmond Rostand, car elle avait un talent qui sans lui, l'aurait portée plus haut.

Cyrano de Bergerac, puis l'élection à l'académie Française en 1901 pour Edmond Rostand .



Rosemonde Gérard en 1901 au chateau de Saint Gratien Chateau de la princesse Mathilde Bonaparte auteur Hebert Ernest (RMN)

Leur relation se dégrade, lequel a commencé, peu importe, il prend des maitresses,finit par épouser l'actrice Mary Marquet, elle, a des amants, en 1913 , ils divorcent, chacun gardera avec lui un enfant, lui, Jean Rostand qui deviendra un célèbre biologiste et elle, Maurice Rostand poète et Romancier

Elle décède en 1953

Merci à :http://landrucimetieres.fr pour la photo de rosemonde , son site vaut le détour

-->


dimanche 22 février 2009

Qu'est ce que la C.I.B.J.O.


Ayant constaté des erreurs monumentales dans des publicités mensongères sur EBay, j'ai écrit a certains "marchands professionnels" qui m'ont répondu qu'ils appliquaient la "LOI EBAY"??? d'autres m'ont écrit qu'ils respectaient à la lettre le règlement du GIA??? etc.
Pourtant c'est le laboratoire de Paris (service public ) qui a été le premier organisme officiel au monde à délivrer des certificats!!!
Mais qu'importe, les premiers certificats pour les diamants apparaissent en 1970, et c'est vite la pagaille. La C.I.B.J.O, confédération internationale de la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, des diamants, perles , et pierres précieuses avec l'aide de la WFDB et de l'IDMA a harmonisé et clarifié la situation.
Au début des années 1920, quelques pays européens créèrent un organisme appelé "BIBOAH" pour défendre les intérêts de la profession. C'est en 1961 que 10 nations ratifièrent les statuts et prirent le nom de C.I.B.J.O. afin de travailler non plus sur une base européenne mais sur une base mondiale.





En 1975 la C.I.B.J.O. à étudié tous les certificats ayant cours sur le marché, tandis qu'elle menait des travaux avec les deux autres organismes pour définir des normes qui seraient reconnues et admises dans le monde entier.
La base de ces travaux étaient les fameux 4C (poids, couleur,pureté et taille) dont se servaient les professionnels depuis une centaine d'année, mais nos trois organismes précisèrent les définitions , et fixèrent les modalités d'application.
Pendant ce temps les meilleurs experts créèrent une collection de diamants-étalons, pour la couleur, afin d'établir les collections qui seraient confiées aux laboratoires officiels qui à l'instar de la C.I.B.J.O s'installeraient dans divers pays du monde.
C'est ainsi qu'avec le temps , il est possible d'affirmer que les meilleurs laboratoires d'expertise sont :
L' AGS, Le GIA, Le HRD,L'IGI, et le LFG.

Exemple de certificat mondialement reconnu


Je vous laisse découvrir le congres 2008 de la C.I.B.J.O qui a eu lieu en 2008 à Dubaï,sur le site

http://www.bjop-france.com/page-234-cibjo.html

Vous lirez sur cette page qu'il est question d'un livre bleu, ces livres sont le fruit de trois commissions intersectorielles (bientôt une de plus sur les métaux précieux)


LE LIVRE DES DIAMANTS
LE LIVRE DES GEMMES
LE LIVRE DES PERLES


C'est une réglementation à laquelle adhèrent plus de 20 grandes nations et si la France a fait paraître, pour adapter la loi de 1968, un décret en 2002 sur les pierres précieuses, il n'en est pas de même dans tous les pays.
Les règles qui régissent un pays (c'est le cas de la France) prévalent toujours sur toute autre réglementation.
Mais lorsqu'un magistrat doit juger une affaire non prévue par la loi de son pays et qu'il a connaissance d'une loi internationale s'appliquant spécifiquement au cas sur lequel il doit se prononcer, il peut la retenir pour fonder son jugement.
Ce même magistrat fera certainement appel à un expert inscrit sur les listes des experts judiciaires spécialisés, et cet expert dans son rapport signalera aux parties et au juge les règles du Pays (s'il y en a) et celle de la C.I.B.J.O.
Ce même expert, trouvera des détails précis dans les livres bleus qu'il ne trouvera pas dans le décret.
Exemple, un revendeur de diamants synthétiques qui nommaient ces produits "Diamants de culture" à l'instar des "émeraude Gilson" a été contraint par les juges du Land de Munich a cesser d'employer cette appellation sous peine d'une amende de 250.000 € pour toute récidive.
Les juges se sont basés sur la recommandation de la C.I.B.J.O. qui préconise un seul terme pour ces marchandises "Diamant Synthétique" et nom pas Diamant d'un coté et Synthétique six phrases plus loin comme sur la plupart des sites qui vendent par l'intermédiaire d'EBay.

Seul un diamant d'origine naturelle à le droit à l'appellation "Diamant" Les pierres fabriquées doivent être nommées "diamants synthétique" et celles qui sont modifiée par d'autres procédés que la taille et le polissage doivent être appelés "diamants traités"

Ceci pour vous expliquer que la plupart des marchands du temple EBay, font de la publicité mensongère et que vous êtes en droit de saisir la DCCRF pour obtenir le remboursement et accessoirement des dommages et intérêts pour le préjudice que vous aurez subi, frais divers etc... Si le site est en Europe !!!!sinon bloquez le paiement Paypal

Pour les livres bleus:


http://www.cibjo.org//index.php?ption=com_content&task=view&id=72&Itemid=218
Adresse du site du "laboratoire Français de Gemmologie":http://www.diamants.ccip.fr/


jeudi 5 février 2009

Ils ont dit du Bijou: Louise de Vilmorin

 
Louise de Vilmorin avait écrit ce poème en Calligramme sur le thème de la Pensée, car elle était de la famille de grainetiers toujours célèbres.
Ce poème a été écrit aux environs de 1960, pour le lire il faut cliquer sur l'image pour l'agrandir.Et avant qu'il ne se délitte et se décolore, je le retranscris pour qu'il vous soit plus facile de lecture:

Un homme dont le coeur n'avait jamais battu
S'aperçut qu'il était épris à la folie
D'une jeune personne. Aussitôt il courut
Chez elle et le lui dit. Elle en sembla ravie.
~~"Voulez-vous être à moi pour toujours?" lui dit-il.
Elle lui demanda s'il n'était paq volage, il lui jura que non. Elle battit des cils,
Et quelques jours plus tard ils vivaient en ménage.
D'avoir les mêmes gouts renforça leurs liens.
Comme elle aimait les fleurs et surtout les pensées,
Il lui en offrit un bouquet quotidien,
Mais petit à petit, elle en parut lassée.
Il s'en inquiéta d'autant plus que soudain
Elle devint morose et l'ennui de la vie
Se montra dans ses yeux. Elle avait un chagrin
Qu'elle cachait en elle avec Mélancolie.
Aux questions qu'il lui fit elle resta muette,
Il craignit l'avenir, regretta le passé,
Et ne put deviner ce qu'elle avait en tête.
Mais le hasard voulut qu'un jour il l'a trouva
Versant des pleurs devant un bouquet de pensées
~~"Mon amour§ cria t-il dis moi ce qu tu as!"
Elle rougit un peu, puis, d'une voix cassée
Lui répondit en lui désignant le bouquet :
~~"Regardes-les ces fleurs! Elles sont trépassées!
Et c'est pourquoi je pleure. Oui, ce que je voudrais
Recevoir de tes mains serait une pensée
Qui durerait toujours" ~~ "Cela n'existe pas!
La nature est ainsi : toute fleur est mortelle,
Tu le sais" , lui dit-il. Pourtant elle insista :
"Tu te trompes, crois-moi, j'en connais de très belles
Qui se rient des saisons " ~~ "Quoi! des fleurs de papier?
Tu perds l'esprit!" ~~ "L'esprit n'est pas ce qui me manque,
Et les fleurs que je veux sont chez ton bijoutier. "
Eclairé par ces mots il partit pour sa banque.
Puis chez son Joaillier, en hâte, il se rendit
Et c'est là qu'il ceuillit la pensée immortelle
Dont elle avait rêvé. ~~ "Cette fleur, mon chéri
Brillera pour toujours sur mon coeur, lui dit elle.
Ainsi fut dit, ainsi fut fait et le destin
Voulut que leur amour ne connut pas de fin.

Louise de Vilmorin qui disait:

"Aujourd'hui, il n'y a plus que les prêtres qui veulent se marier"

dimanche 1 février 2009

Les Oeufs de Tonnerre



Vous vous promenez dans le massif de l'Esterel en France , ou en Guadeloupe, ou dans l'Orégon aux Etats unis, vos pieds foulent une roche volcanique, et vous apparait un caillou, brun chocolat, un peu ridé, il vous parait bizarre avec cette forme d'Oeuf, mais il est moche, vous le laissez tomber.
Et pourtant vous êtes passé peut être, a coté d'une petite merveille. Un oeuf de Tonnerre.
Ces lithophyses , ces agates se sont formées il y a 250 millions d'années au permien inférieur.
L'agate est une calcédoine(SI O²) dureté 6 à 7, qui présente des zones diversement colorées.


Les Oeufs de Tonnerre se trouvent souvent en remplissage des cavités de roches volcaniques.
Dans l'éruption d'un volcan, la lave qui coule va contenir et emprisonner des vacuoles de gaz, qui en partie sont libérées, mais d'autres restent emprisonnées dans la lave, petits espaces apparemment vides mais en réalité emplis d'eau "chaude" Cette eau interstitielle qui diffusait dans la roche. Après le départ des gaz, cette solution hydrothermale (P,T,pH,concentration en SI O²) à permis la précipitation d'un gel de silice , qui s'est déposé par gravité en couches horizontale dans le bas de cette cavité , puis se micro-cristalisant ce gel s'est transformé en Calcédoine



Au début le quartz va se précipiter sur les parois de la cavité formant ainsi une couche de cristaux
c'est donc une "géode" creuse avec du quartz bien cristalisé , mais ce n'est pas un "oeuf de Tonnerre"

Cliquez pour agrandir l'image.




L'oeuf de tonnerre,lui, est rempli de calcédoine et a une forme ovoïde.




Si finalement vous avez été intrigué par votre découverte et que vous la faites couper en deux, que vous fassiez polir les deux faces, vous obtenez celui ci (collection personnelle) qui est certainement issu des laves et tufs rhyolithiques de l'Orégon, ou les Oeufs de tonnerre sont "particulièrement intéressants par leur section en forme d'étoile à cinq branches" dixit l'un de mes anciens maitres Jean Paul Poirot


- A l'extérieur sur la couche périphérique de la pierre, de la rhyolithe silicifiée partiellement.
- A l intérieur et au fond plusieurs couches de calcédoines,et des couches de quartz cristallisé limpide dans les zones apparaissant blanches.
Selon la légende Amérindienne ,lorsque les esprits de la tempête qui vivaient sur les sommets enneigés du Wy'east (mont Hood) et le Mont jefferson dans l'orégon, se mettaient en colère les uns contres les autres, ils se lançaient des boulets de rochers, les dieux trouvaient ces armes dans les nids des oiseaux tonnerre (thunderbirds) d'ou la dénomination Thundereggs.



Lythophyse de 'Estérel 7cm de haut
Photo Phil Fossil















Une autre Lythophyse de l'Esterel

Des décors , des paysages, des peintures, des personnages , les agates laissent libre cours a
votre imagination.
Certaines peuvent vous faire penser a des peintures japonaises, mais la plus célèbre d'entre elles montre le dessin d'une Chouette.
Elle se nomme Apache Hooded Owl et vient du mexique












Cliquez pour agrandir











Celle ci pourrait être le tableau d'un impressioniste!











Et celle-ci serait peut-être l'oeuvre d'un Japonais?








Mais ces oeufs de tonnerre comment remontent ils à la surface nous permettant ainsi de les découvrir.
Parce qu'ils sont beaucoup plus durs que la roche qui les a emprisonnés. Avec l'érosion due au climat, à la pente des terrains, à la dureté et la solubilité de la roche, à l'absence de couverture végétale ( les incendies de l'Esterel ont supprimé la végétation) les actions tectoniques, l'action de l'homme, le vent, etc.la roche mère se désagrège. Mais c'est surtout l'eau qui active tous les processus, et ainsi les concrétions d'Agates vont se retrouver à la surface du sol.


Un excellent site sur les agates, surtout si vous avez le temps de parcourir tous les liens
http://www.cmpb.net/fr/agate.php
http://www.rayer-minerals.com/Esterel_agate_2.html Un merveilleux site à parcourir, voyez la section: Thunder eggs
Un autre site qui traite des agates, mais aussi des fossiles, des découvertes passionnantes:www.paleomania.com

dimanche 25 janvier 2009

Le Rouge à polir




Pour les lecteurs de ce blog qui ne connaissent pas, c'est une pâte qui sert à aviver l'or, le cuivre, ou le laiton.

On appelle cette matière à polir, qui provient de la calcination de sulfate ferreux, "ROUGE D ANGLETERRE!" que ce soit dans le monde Anglo saxon ou espagnol, alors qu'on devrait l'appeler "ROUGE DE PARIS" comme chez nous.
Il faut dire que nos amis anglais ne sont pas souvent d'accord avec nous, ainsi "Filer à l'anglaise" c'est une expression à nous, franchouillarde, eh bien les Anglais eux disent "To take à french leave" c'est a dire , prendre un congé à la Française ou plutôt partir en douce à la Française.
Ce sont quand même les Français qui ont noblement dit aux Anglais à la bataille de Fontenoy "messieurs les Anglais, tirez les premiers!" ou d'après Voltaire, le comte d'Anteroche aurait dit à voix haute: "Messieurs, nous ne tirons jamais les premiers; tirez vous mêmes"
Donc le rouge à polir s'appelle "ROUGE DE PARIS" Qu'on se le dise!

Au fait, il est fait avec quoi ce truc gras, qui nous fait les mains rouges, la figure d'indien, et les cheveux.....C'est de l'hématite, cette belle pierre fine, noire une fois polie, avec laquelle on fait des colliers, des cabochons, etc.
Théophraste (non pas Renaudot, lui il a inventé la presse et la publicité dans les années 1600) notre Théophraste était philosophe au IV eme avant JC et d'après lui ce nom fut donné a cette pierre en raison de la couleur rouge sang (aïma en grec) que laisse son trait sur la porcelaine poreuse, essayez vous même en frottant une hématite sur un papier rugueux ou un bristol, ou observez le fil blanc sur lequel est enfilé des perles d'hématite, il est devenu rouge.








L'hématite est un oxyde de fer, elle contient 69,94 % de fer et 30,06% d'oxygène. On peut la trouver en masses compactes, d'aspect terreux, dans ce cas, elle est rouge et se nomme "Ocre rouge"
Celle qui est utilisée en bijouterie est une hématite massive, un peu fibreuse, formant des rognons.
Elle a été aussi utilisée comme médecine pour guérir les yeux, contre les venins, les maladies du foie.... au  XV1 ème siècle.
En bijouterie au début du XIX ème siècle, elle fut utilisée comme brunissoir pour la dorure au mercure. 


Hematite Botryodale

Les sondes spatiales qui atterrissent sur mars (comment dit-on? Amarsir? on dit bien Alunir!) le font sur des endroits ou le minerai d'hématite est en abondance, la formation de ce minerai étant associé à la présence d'eau, cela permet de détecter les vestiges d'une vie marine dans le passé. 


Interieur de l hematite Botryodale

Certains artisans ou compagnons de la bijouterie vont sourire, combien de fois m'est il arrivé d'être dérangé pendant que je polissais un bijou, je ne m'étais pas rendu compte que je m'étais frotté la figure avec le coude ou les doigts, j'arrivais devant des clientes qui pouffaient en me voyant balafré de rouge, et quant aux femmes de bijoutiers, elle "râlent" (un peu) parce que tous nos cols de chemise sont rouges et que cela ne part pas facilement.
Comme quoi en bijouterie, on peut passer du Rouge de Paris à la planète Mars, et traverser par mes chemises!