lundi 22 mars 2021

La pyrite de Fer , n'est pas une marcassite.

 Il y a plus de 12 ans j avais écrit un article sur la marcassite: 

 https://www.richardjeanjacques.com/2008/06/pierre-prcieuse-de-normandie-la.html 






A gauche la Marcassite et a droite la pyrite, tous deux des sulfures de fer, mais!!!!

Je fais cet article après avoir lu dans le dictionnaire international du bijou, que la pyrite
"En bijouterie elle (la Pyrite)  est commercialisée sous le nom de marcassite principalement en Europe  à partir du XVIII ° siècle"

En effet ce sont deux pierres utilisées en bijouterie mais polymorphes, c'est à dire qui peut se présenter sous des formes diverses, et mes photos ci-dessus le montrent bien. La marcassite est Orthorhombique alors que la pyrite est cubique.

Le terme pyrite est attribué à Dioscoride en l'an 50 qui en fait la première mention. La pyrite fut remarquée des anciens pour les étincelles qu'elle produit sous les chocs. Le terme provient du grec πυρίτης (λίθος) – pyrítēs (líthos) – littéralement « pierre à feu ».



Ce bloc de Pyrite ne mesure que 16 cm de long mais pèse 3kilogs 2, une anecdote à ce sujet: En 1976 j'étais allé en vacances avec des amis près de Piombino en Italie , en face de l ile d'Elbe réputée  pour ses mines exploitées par les étrusques puis les Romains.
Elle a été distinguée de la marcassite  avec laquelle on la confondait, jusqu'en 1814 grâce aux recherches du minéralogiste français René Just Haüy.  Wilhelm Karl Ritter von Haidinger en 1845. décrivit la marcassite et son nom dérivé de l'ancien arabe "marqachita", devenu "marchasita" en latin médiéval qui désignait la pyrite et les minéraux semblables.



Nous étions en vacances dans l' une de ces petites maisons directement sur la plage,  peu de monde, très sympathique comme endroit mais la plage et moi!!!!  
Ayant entendu parler de ces gisements de pyrite de fer, je me renseignais auprès des habitants de Piombino et l' un d 'eux m' indiqua une petite mine toujours en activité à quelques kilomètres. Je trouvais l endroit , discutais avec les mineurs , qui me montrèrent l' exploitation et un tapis roulant qui évacuait des blocs de pierres gris fer.
Je demandais  dans un italien primaire si je pouvais en prendre une, et je compris que je pouvais en prendre même plusieurs et "gratis pro déo" .
Tous mes amis en vacances en eurent une et je ramenais en Normandie quelques pierres, et 45 ans après elles ne se sont pas altérées, toujours aussi brillantes.




Jean Paul Poirot l ingénieur géologue ENSG du laboratoire de gemmologie de la chambre de commerce de Paris écrivit  que la Pyrite était utilisée en médecine  tantôt calcinée, tantôt pilée pour combattre les furoncles et les écrouelles qui  sont des blessures sur la peau souvent situées sur le cou. Elles sont la conséquence d'une infection par la tuberculose et sont aujourd'hui peu répandues dans les pays occidentaux. 
Si les Etrusques, les Grecs, les Romains, avec Galien né à Pergame en Asie Mineure en 129 et mort vers 201,  qui était  un médecin grec de l'Antiquité qui exerça à Pergame et à Rome où il soigna plusieurs empereurs,  se servait de la Pyrite,  Anselme Boèce De Boodt (1550-1632), lapidaire et médecin de Rodolphe II, le roi de Bohème    fait état de ses vertus médicinales.




Ce qu en disait Pline l'Ancien




La pyrite est nommée aussi le "miroir des Incas"   les Incas, le jour de la fête de Raimi, allumaient le feu avec un miroir concave. Les rayons du soleil pouvaient être ainsi concentrés sur un peu de coton ... et plusieurs de ces miroirs en Pyrite furent trouvés lors des conquêtes dans les tombes péruviennes. Mais en Europe , il fallut attendre le XVII° siècle pour voir cette pierre utilisée. Elle était facettée comme les roses en diamant,  et orna de nombreux bijoux.




Sa capacité à déclencher des étincelles la fit utiliser dans les armes, ainsi cette paire de pistolets à rouet "puffer", revendus par Maitre Thierry de Maigret.
Canons à trois registres, deux à pans puis rond, légèrement tromblonnés, la partie centrale est ornée d'un décor géométrique en relief; tonnerres portant, sur les pans supérieurs, un poinçon attribué au maître armurier Klaus Hirt de Wasungen et, sur les pans latéraux, les lettres: "H" et "R"; calibre environ 12,5 mm. Grandes platines plates à rouet, sous cloche; l'un des chiens a conservé sa pyrite dans son plomb d'origine. Pontets en fer. Crosses en noyer noirci, granitées et gravées, ornées de plaques d'os gravées de rinceaux, de feuillages, de masques grotesques et de dauphins; les pommeaux boules sont agrémentés d'une pastille en os gravé d'une tête de Turc. Longueur 63 cm. Époque, Saxe, Thuringe, Dresde, vers 1590/1600. 


Plus récemment vers les années 1870, on la nomma aussi  l'or des fous (terme commun avec la chalcopyrite) ; durant la ruée vers l'or, la méconnaissance et le désespoir de bien des mineurs les menèrent à confondre la pyrite et la chalcopyrite avec l'or à cause de leur éclat et leur couleur ; paradoxalement, la pyrite contient des traces d'or,  mais à une concentration si faible qu’elle ne peut être séparée que dans des conditions techniques particulières. 




Selon Th Chriten (1868) "il était alors défendu en Suisse de porter des diamants, et les femmes ne portaient pas d' autres parures que des marcassites ou des pyrites pour lesquelles elles dépensaient beaucoup"
Puis la Pyrite tomba dans l oubli, en désuétude. Et dans le milieu du XIX° siècle elle eut à nouveau une vogue importante




Une  intéressante boite à cigare, en laiton, dessus du couvercle en  pyrite de fer, palissandre.  10 x 41 x 21 cm. Signée, Pièce unique.





Qui n'a connu ces bague XIX ème or, argent et petites pyrites taillées en roses



Revendue à Drouot, Une broche en rubis, pyrite, perle de culture et émail plique-a-jour, représentant une fée. Peut être portée en pendentif. Estampillée 925.Longueur 6,5cm.





Cette broche intéressante avec des pyrites, Cet intérêt provoqua un afflux de marchandises du Jura français et de Genève, ou elles étaient taillées et mise en oeuvre.
De nos jours la pyrite n'est plus utilisée qu en bijouterie fantaisie 



Pyrite dans une émeraude de Colombie

Elle se trouve fréquemment en inclusions dans des pierres précieuses comme l'émeraude ou le Lapis Lazuli


Pyrite dans une émeraude




pyrite de fer dorée dans du lapis lazuli 


Un commentaire, ci après si vous avez un compte google, ou me l' adresser à  richard.jeanjacques@gmail.com  Merci.


3 commentaires:

  1. Encore une fois, et grâce à vous, je me sens juste un peu moins inculte. Merci Jean-jacques,
    Isabelle Souppe

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de vous découvrir...
    Wouhaaaaaaa ! Je suis comblée !
    Merci infiniment pour tout ce travail !!!
    Merci pour tous ces partages, c'est ultra enrichissant !
    Merci infiniment !
    Bien à vous
    Oréli

    RépondreSupprimer
  3. Merci Oréli (e) si vous lisez tou, cela va occuper largement vos vacances vous pouvez m'écrire à richard.jeanjacques@gmail.com
    https://www.richardjeanjacques.com/
    https://richardcourrierdeslecteurs.blogspot.fr/
    http://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.com

    RépondreSupprimer

N hésitez pas a laisser des commentaires, même anonymes et je répondrai