dimanche 5 mai 2024

Samuel et René WORMS, Pierre VEVER, FRED, RAMBAUD, Histoires de perliers et MAURICE WORMS

          


1934 Worms 7 Rue Royale Paris.
L aventure a commencé bien avant 1900, avec Samuel Worms .
En France la maison Worms est l'une des plus ancienne maison perlieres (avec Mikimoto). Worms s'installa  avant 1900, rue de la république, puis rue de Buffault et enfin  au 7 rue Royale à Paris ou il assura la formation du célèbre Fred Samuel, Fils d'Alsaciens émigrés en Argentine après la guerre de 1870, Fred Samuel nait à Buenos Aires, puis arrive en France à l'âge de 16 ans en 1924.
Il se forme au métier de la joaillerie au sein de l’entreprise Worms, négociante en pierres et en perles.
Il enfilera  des perles chez Samuel Worms, 9 rue Buffault : “ Une à  une, sur un fil de soie, après les avoir classées par ordre de grosseur. Cest que les colliers, à l`époque, étaient en chute."

Les frères Worms, fondateurs de l’entreprise, contactés par Mikimoto Kōkichi pour commercialiser en France les perles de culture, décident de détacher Fred Samuel aux opérations douanières en 1925  Il traversera la Rue royale pour s'installer de l autre coté de Worms en 1936


Les parents et grands parents de Samuel Worms étaient bouchers , à Neufchateau,  puis a Courcelles Chaussy en Moselle. Ce département a une histoire complexe en raison des diverses modifications de ses frontières entre 1790 et 1833 puis de ses deux annexions à l'Allemagne. 
Les ancêtres des Worms étaient depuis longtemps mosellans, et Mayer Worms était né comme sa femme a Courcelles-Chaussy,  Mayer en 1823 et Barbe en 1831.
C'est à la Ferté sous Jouarre que Samuel Worms, négociant,  va se déplacer et épouser Hélene Wolff
originaire de Paris .


Ils auront un fils René Lazare Worms né à Paris Rue de Chantilly, dans le 9 eme ardt  le 26 mars 1895, il suffit de lire son décès  sur cet acte pour comprendre pourquoi cette maison a disparu.
René fit son service militaire, et en 1905 résidait à Biarritz  9 rue du centre, comme employé de commerce. Puis René Lazare va travailler avec son père dans le négoce de pierres précieuses

En 1912 , Samuel Worms, au 9 rue Cadet,  va déposer un poinçon de Maître en tant que fabricant joaillier , le symbole est une perle et les initiales S.W.


Le 4 fevrier 1920 René et Samuel achetèrent imprudemment un saphir à un dénommé Jean Vanor, sans savoir que celui-ci avait été volé a une chanteuse et actrice française Marthe Régnier, heureusement, ils furent amnistiés en 1923.


Le 15-juin 1926 création d'une société S (samuel) et fils 7 rue de Chateaudun pour 24 ans.
En 1926, il est le premier importateur en France de perles de culture



C'es en 1929 que Mr Uldry, cede a Worms et fils le fonds de commerce du 7 rue Royale


Le 22-10-1929 la femme de Samuel décède 


1930 Publicité avec une appellation qui sera interdite plus tard: "Perle Fine de Culture"


Publicité en 1930 dans Paris Soir


Modification de la société 7 rue de chateaudun à Paris qui devient une S.A.R.L.


1933 Publicité  dans le journal La Rampe, a coté de clle  du confrere Mallah


Début 1933  apparait une société WORMS ET MORIN  installée au 63 Champs Elysées, qui va fabriquer et vendre de la bijouterie et de la joaillerie.
Ils déposent leur poinçon au  de Worms et Morin : Initiales WM  Adresse 63 avenue des champs Elysées, Fabricant Bijoutier : Symbole L'arc de triomphe, une étoile au milieu.


Date d'insculpation Samedi, octobre 28, 1933


1933 Comme les fleurs, les perles se cultivent.


Worms et Morin disposent d'argent frais pour le rachat de beaux bijoux


1934 Worms est au 7 rue Royale


1934 dans le journal "L'Art Vivant"


Photographoe de la vie nocturne en 1934 rue Royale


1934 dans l'ART VIVANT


le 15-10-1934 dans "Fantasio Magazine"


1935 Worms & Morin

Hebdomadaire littéraire. comme l`annonce son sous-titre. Le Nain Vert se limite, dans sa lettre aux lecteurs, à quelques allusions à l''atualité politique et aux tensions internationales, et toujours sur un ton léger  "que les nazis préparent la guerre. c`est indéniable"  se risque-t-il à aflirmer le 5 avril 1935, mais il reste néanmoins "persuadé" que Hitler ne veut pas la guerre. Le Nain vert se veut avanr tout "pacifiste "et. alors que l'italie se prépare a envahir l'éthiopie, il est d'avis que "l'indépendance de ces pauvres
gens ne vaut tout de même pas qu'on “remette ça"
Mais le périodique à couverture couleur d'espérance peine à trouver son public, malgré les efforts déployés pour séduire et  fidéliser un lectorat devenu plus volatile. Un « concours des mots à rétablir ›› est ainsi récompensé par un collier de perles de Worms et Morin d'une valeur de 3000 Francs (plus de 2000 euros ) pour lc premier prix, d'un poste dc TSF Gody d'une valeur de l 750 Francs et d'une bague de  Worms et Morin d'une valeur de I 000 Francs pour les deuxième et troisièlne prix.


1936 dans la Revue des usagers de la route


Janvier 1936 dans l'Art Vivant


1937 rue Royale, Worms a droite, à gauche: MAXIM'S


1937 dans l'Art Vivant

Janvier 1937 dans "VOGUE"


1937 dans VOGUE


1938 Samuel Worms habite au 23 avenue Foch à Paris


1938 dans l'Art Vivant


1938 dans le Journal


Avril 1938 dans Paris Soir.


1939 René habite au 26 rue d'Aubigny à Paris


1939 Worms et Morin  dans "Vogue"


18-05-1940 dans le journal l'Excelsior, Pierre Vever ne va pas tarder à Sevir

René Lazare Worms était en France depuis 5 générations, engagé pour la durée de la guerre en 1914, titulaire de la médaille militaire, de la croix de guerre , de la croix du combatant volontaire en 39-40 blessé le 17-05-1940, amputé de l index et pourtant le gouvernement Pétain aryanisera son affaire et l'enverra a Auschwitz.


le 4 juin 1941 Pierre Vever au journal Officiel est nommé administrateur de l'Aryanistion de Worms et Fils..en 1921 : Henri Vever était retiré des affaires ; ses neveux André et Pierre avaient pris la direction de la maison familiale.


Personne ne fut obligé d'accepter d'etre administrateur de biens juifs , et un premier administrateur fut nommé pour plusieurs affaires juives  dont Worms & Fils

Mais Pierre Vever insista pour être nommé a sa place et le fut par  Der Militärbefehlshaber in Frankreich (MBF) commandé par Otto Von Stulpnagel.


Walther von Brauchitsch et Otto von Stülpnagel (à droite) à Paris

 Le Commandant militaire en France (MBF) était le chef de l'administration militaire dans la zone occupée de la France suite à l' accord d'armistice entre le Reich allemand et la France le 22 juin 1940 .
Le quartier général du commandant militaire en France se trouvait à l' hôtel Majestic , avenue Kléber à Paris .Le commandant militaire était responsable de cinq circonscriptions administratives militaires dont les quartiers généraux étaient à Saint-Germain-en-Laye , Angers , Dijon , Bordeaux et PariLe commandant militaire était responsable de cinq circonscriptions administratives militaires dont les quartiers généraux étaient à Saint-Germain-en-Laye , Angers , Dijon , Bordeaux et Paris.


Pierre Vever va essayer de revendre l affaire à Verger le célèbre Horloger  Joaillier



Verger, par plusieurs lettres démentit avoir voulu acheter Worms




le 12 juin 1944 décès de Samuel Worms.


Le 23 -05-1945 dans le journal le Populaire  la famille cherche à avoir des nouvelles de René Lazare Worms qui était interné à Drancy.


Malheureusement il avait été déporté, en partance de la gare de Bobigny, Les internés de Drancy, rassemblés en cet endroit en vue de leur déportation vers Auschwitz, partaient en réalité non pas de cette gare même mais de la halle aux marchandises qui est située en face de la gare. Les 42 convois de déportation de Drancy partis du 27 mars 1942 au 23 juin 1943 sont partis de la gare du Bourget. Les 21 convois du 18 juillet 1943 au 17 août 1944 partent de Bobigny. Au total, environ 63 000 juifs ont été déportés depuis Drancy entre 1942 et 1944 selon les calculs de Serge Klarsfeld.

Les administrateurs de l 'aryanisation des affaires juives, ont ils pensé un (court) instant aux consequences de leur collaboration active avec les Nazis et les services du Maréchal Pétain.?
Par exemple pour la Joaillerie: Maurice Mellerio (rue de la Paix)administrateur de l'aryanisation  pour Ostertag, René Bry (Rue Sainte Anne et de la Paix) pour Van Cleef & Arpels, Pierre Vever (14 rue de la Paix) pour Worms, et tous les autres,  



Apres la guerre il y eut restitution de la maison Worms à Suzanne Worms qui donna bail provisoire, à Monsieur Bernard Jenin, le bail fut résilié le   21-12-1949 


Et c'est François Rambaud de Monte Carlo  a qui fut consenti un nouveau bail a compter du 1-01-1950

À l’origine de cette aventure ? Henri Marie Prosper Rambaud, un passionné de perles fines et de pierres précieuses. En 1885, il rachète les établissements Grognier et Arnaud de Lyon qui deviennent la maison Rambaud. 1950 marque un nouveau tournant quand François Rambaud de la 2e génération rachète la Joaillerie Worms.


Peu de bijoux ont été revendus aux encheres, ce beau bracelet n'est pas daté or et diamants de Worms 
peut etre des années 50 donc de Rambaud Worms.




La maison Gros & Delettrez a revendu cette Montre de poignet en or jaune, boîtier carré, cadran gris, mouvement mécanique, bracelet de cuir noir avec boucle ardillon en acier. Signée Worms. P. Brut : 22g.
Pas datée probablement années 50.


Paire de boutons de manchette en or à motif torsadé Dans son écrin de la Maison WORMS, rue Royale à Paris Poids brut 13 g  pas de date, revendus par De Baecque Paris


1953 François Rambaud sous la marque Worms


1958 publicité  Worms, Van Cleef, Sterlé, Boucheron, Hermes.


1967 les frères Rambaud


 


Catalogue Worms

1967

1972



la première récolte en 1978 de la célèbre perle noire de Tahiti guide la famille Rambaud vers ce négoce, quittant ainsi le commerce de détail. De fait, la boutique de la rue Royale ferme en 1985. Worms sera mis en sommeil.

Bon an, mal an, l'activité se poursuit jusqu'à l'arrivée de Jérôme Terangi Rambaud à la tête de la société en 2008. Un important changement de stratégie est annoncé et l'entreprise se restructure avec la volonté de remettre en avant le savoir-faire de Worms Paris et de donner une nouvelle jeunesse à la perle. C'est ainsi que la première vraie collection de bijoux voit le jour en 2017. (Ludovic de Masculin.com)

La société sera définitivement cloturée le 03-06-2021

Il ne faut pas confondre Worms Rue Royale grand perlier, et Maurice Worms excellent artisan probablement de la même famille mais deux affaires différentes


ETABLISSEMENTS WORMS Paris - UNIVERSAL GENEVE, Années 1950
Petite montre de poche « Coquille » en or jaune ciselé 750 millièmes, soulignée d’une torsade, bouton-poussoir en or gris 750 millièmes diamanté, dévoilant, en s’ouvrant, un boîtier rond basculant, lunette à chiffre romain et index bâtions gravés, cadran doré muet, mouvement mécanique (calibre 106U). Boîte signée « Ets WORMS Paris » et portant le poinçon de Maurice WORMS. Mouvement signé « Universal Genève ». Numérotée. Dimensions coquille : 34x32mm. Diamètre boîtier : 15mm. P. Brut : 26,9 g. Maurice WORMS, horloger et bijoutier à Paris, a déposé ce modèle en 1954 (N°50333). Le goût et la mode pour les perles de culture dans les années 1950, connaissant à cette période un développement commercial sans précédent, peuvent venir expliquer la forme précieuse de cette montre de poche : le boîtier se dévoilant entre deux coquilles, telle une perle dans son huître perlière. Cette montre a pu être produite par Worms pour d’autres maisons joaillières, telles TIFFANY & Co.



Les Etablissements Worms ayant été fondés en 1926
En 1948 Worms Maurice était installé Boulevard Haussmann


Poinçon de Maurice Worms: Symbole un diabolo et  initiales E.W. 
Maurice Worms deviendra propriétaire du 76 bd Haussmann en 1933





Un complement ? des photos de leurs bijoux, ecrivez moi : richard.jeanjacques@gmail.com




1 commentaire:

  1. Toujours aussi précis et intéressant JJ, tu mets en lumière à la fois une merveilleuse époque de création et le boulet que traînera toujours la France de ces sombres années ayant exacerbées la vilénie humaine 😔 bisous 😘 Carine

    RépondreSupprimer

N hésitez pas a laisser des commentaires, même anonymes et je répondrai

La BAGUE : Deuxieme partie du 17 ème au 21 ème siècle

Suite de mon essai sur la bague :   https://www.richardjeanjacques.com/2013/02/la-bague-histoire-et-symboles-des.html   : Il m'est impos...