lundi 25 juillet 2011

La Rue de la Paix, La Place Vendôme en 1923


Rue de la paix 1878 Cliquez pour agrandir



Colonne de l'empereur TRAJAN à Rome
  Un décret de 1806 avait approuvé l'ouverture de la rue de la Paix sous le nom rue Napoléon. Le décret précise qu'elle doit devenir la plus belle rue de Paris et qu'une colonne sera dressée sur la place Vendôme, réalisée avec le bronze des canons pris à Austerlitz, en prenant pour modèle la Colonne Trajane à Rome construite en l'an 103


Il est décidé aussi du percement de la rue Daunou, ce nouveau quartier autour du nouvel Opéra va faire de celui-ci le lieu du commerce de luxe


Le premier Joaillier à venir s'installer rue de la paix fut Mellerio, à l'ancien N°9, en 1815



Mais en 1923 de nombreux Joailliers sont installés Rue de la Paix et place Vendôme, et deux écrivains vont participer à la célébrité de la maison Cartier Jean Cocteau qui écrit en 1923 "Thomas l'imposteur" et il offre une alliance faite de trois ors à Radiguet qui cette année-là écrit "le Diable au corps" voir 
l'histoire : http://richardjeanjacques.blogspot.com/2007/01/lhistoire-de-lalliance-trois-anneaux-le.html

C'est en 1922/1923 qu'on peut situer le renouveau de la Joaillerie Française, industrie qui avait payé un lourd tribut en hommes, en talents, en clientèle avec la guerre de 1914/1918.

Les N°s de la rue commencent au plus près de la Seine comme toutes les rues de Paris, d'un coté au croisement de la rue des petits Champs les N°s pairs




 Au n°2, Rozanes et de superbes voitures "Phaeton, Duc, vis à vis berlines" (qui vient de Berlin) le terme "Limousine" ne sera créé qu'en 1926.




Au N° 4 Maison "Houzeau" Au vieux Paris" Simonin Melnotte , Robert Linzeler  épris de modernisme comme en témoigne l'intérieur de son magasin. Puis Leuchars & Son successeur de Geffroy qui faisait dans l'Orfèvrerie la maroquinerie et la papeterie et Atkinsons célèbre parfumeur.
Simonin Melnotte, qui quelques années plus tard se retrouva dans la presse





Robert Linzeler

interieur de chez Linzeler

Cette année 1923, Hitler est en prison, il va écrire son "Mein Kampf"



Au N° 6, André Aucoc, descendant d'une grande dynastie d'orfèvres. Certains écrivent Aucocq, lui c'était Aucoc et il était Joaillier. Puis Grunwaldt qui était fourreur, au 8 Henry qui était coiffeur pour dames


Au n° 8 Roger et Gallet, créé en 1862 ils avaient repris la maison Jean-Marie Farina, 


Après Roger & Gallet  l'Hotel Mirabeau thé avec Orchestre




Jacqueline Maillan vient de naître.  Au 10 et 12 se tiennent Henri Lyon et la maison Tecla spécialisée à l'époque dans les perles d'imitation, Cavaroc Sculpture d'Art, Maquet, un imprimeur spécialisé




Au 12, Augustine et Andrée sont chapelière , Tonnel maroquinerie,  Kalebdjian, antiquaire Au 14, le grand Vever. Je trouve certaines oeuvres époustouflantes, telle celle ci- dessous, le dessin, les couleurs... les proportions, etc.





Intérieur du magasin Vever en 1923




Au 16: Mellerio , Vever sur la droite, Puis Brandt, Rigaud, CAM-Lafontaine-Hazebroucq.


Le 14 juillet 1919 rue de la Paix décorée, au 16, premier magasin à gauche sur la photo "Mellerio"





 Au 16 Levis Simmons' au 18 se tient Polak Ainé au milieu c'est la rue Daunou



Colette est en train d'écrire le "Blé en herbeDelza, Edgard David est au 20 rue de la Paix, et au 22 rue de la Paix est installé Guy Lamarche.


Les colliers de Perles Orientales de DELZA



  22 Frank & Braun, un hotel,  Marzo, au 24  Touron et cette même année 1923, a lieu le premier Salon des Arts ménagers 


Au N°1 Mappin et Web Orfèvres Londoniens qui deviendront Joailliers, et Jean Charles Chocarne dit Chocarne Moreau. Perles et diamants


Au 3  Arys  La très célèbre maison de couture Paquin, puis au 5 Laillet Joaillier et au-dessus du porche, la Maison Panhard et Levassor


Embouteillage devant chez "Paquin"


Robert & Co pharmacien américain, puis Fontana Orfèvre et Joaillier, et Worth Couturier


Au 11 se trouve Seligman, grand Antiquaire, spolié en 1941 à sa place Mellerio, puis au 13 Cartier


du 11 au 13 c'est simple, CARTIER,   qui en 1923 a des succursales à Londres, New York, mais aussi aux Indes une succursale et bureau d'achat.
Voir ci-dessous

Cliquez pour agrandir


Au 15 aussi après l'Hotel Westminter,  un couturier puis "Lacloche" joaillier très inventif surtout pour ses montres, ses boites et nécessaires et sous le porche Ducharne

Lacloche

Boites de Lacloche


Au N° 15 la maison Guerlain


Au 17 les "Parfums d'Orsay", Kendall Joaillier, Coudurier Fructus et Descher et le joaillier Morgan


Janesich ,  Marie Crozet, Berlioz Leroy Joailliers, et Doucet chemisier, je ne puis manquer de vous faire découvrir son en tête de papier à lettre de Doucet.

Cliquez pour agrandir

Mais, connaît-on assez ce Joaillier Leopold Janesich qui crée sa maison à Trieste, sa ville natale, en 1835.
Joaillier de la maison de Savoie et d'Aoste, de l'aristocratie Autrichienne, un champion de l'Art Déco, il disparaît de Paris à la déclaration de la seconde guerre Mondiale mais existe toujours à Trieste

En 1815 La Maison Mellerio  se trouvait au N°9 et s'est installée rue de la Paix, les immeubles ont disparu



Rue de la paix en 1841



En 1923:  L'hotel Ritz et déjà, des voitures bien rangées, Buccelati,  Repossi n'étaient pas encore installés sinon les belles princesses anglaises logeant au Ritz y seraient peut-être allées. Comme Diana qui vint le soir de son décès chez Repossi



Boucheron


La maison Boucheron, l'intérieur du Magasin


Le premier étage chez Chaumet avec l'ascenseur qui arrive directement dans la pièce

Duveen 

Edouard Jonas
Mais il existait aussi de grands Antiquaires place Vendôme, ce petit hôtel ou se trouvait la maison Duveen et en dessous Edouard Jonas 



Intérieur de chez Edouard Jonas 





Puis c'est la rue de Castiglione, un autre quartier, c'est là que se trouvait la Compagnie de la Chine et des Indes





On y trouvait les porcelaines de Ming, Bouddhas de bronze et bois laqués, vases rituels, paravent en laque de Coromandel, bijoux, pierres dures soieries de l'inde......!!!
J'ai dû oublier des Maisons ou ne pas trouver d'archives, c'est un instantané de 1923.

mercredi 8 juin 2011

Très beau cours de Gemmologie gratuit! Hommage à Nora Engel





Nora Engel est décédée au mois de Fevrier 2011, j'allais assez souvent  sur le site internet ou elle officiait.
C'était un plaisir et pourtant j'ai étudié la gemmologie avec Dina Level et Mr Goebbel (j'a passé mon brevet professionel il y une quarantaine d'années) mais plus j'avance en age et plus je m'aperçois que je ne sais pas grand chose alors sur ce site Kasuku , je me rendais sur ce site pour consulter des informations de haut niveau mises gratuitement à la disposition de tous par une équipe de merveilleux "Vulgarisateurs" rien a voir avec le sens de "Vulgaire" traduction du latin qui veut dire bas-peuple, au contraire La vulgarisation est une forme de diffusion pédagogique des connaissances qui cherche à mettre le savoir (et éventuellement ses limites et ses incertitudes) à portée de tous et chacun.



Une équipe en Suisse s'était constituée avec ce but, faire partager leurs connaissances sur les secrets de la nature qui nous entoure, les minéraux, les roches, les météorites les pierres précieuses etc.

Cette équipe a pour nom Kasuku, c'est le nom du perroquet de Jacques Deferne, qui est  docteur es science

 de l université de Genève, Kasuku est né dans une ile sur le Lac Kivu. Il avait été offert à Jacques Delerne  au Zaire et a partagé sa vie pendant 36 ans.
Nora Engel était chargée de recherche au Museum, diplômée de l'ecole polytechnique de Zurich , docteur en cristallographie de l université de Genève. Elle avait enseigné la gemmologie à la haute école des Arts décoratifs de Geneve.
Jacques Deferne m'a adressé un mail que je vous livre



Cher Monsieur,
Nora Engel est décédée du cancer qui la rongeait depuis une dizaine d'années. Sa dernière année de vie a été horrible mais elle est restée debout jusqu'au dernier moment. La voyant très mal, je l'ai emmené à l'hôpital où elle est décédée quelques heures plus tard.
Amitiés, Jacques Deferne







Le lien que j avais fourni fonctionnait mais apres sa mort, il a disparu
J avais gardé le cours, copiez le lien ci-dessous et coller le sur un moteur de recherche.




mardi 3 mai 2011

Très intéressante vente d'Orfèvrerie chez Sotheby's le 17/mai/2011 à Paris

N° 89 cliquez pour agrandir


C'est une vente d'Orfèvrerie , mais aussi de boites en or et d'objets étonnants.
Elle a eu lieu le 17/5/2011 chez Sotheby's en deux vacations une le matin et une l'après midi, 249 sur 250 pièces ont été dispersées, certaines pièces étaient estimées à 400.000€ mais ce n'est pas ce que j'ai choisi, j'ai préféré vous présenter des pièces inhabituelles parmi toutes celles rassemblées par Thierry de Lachaise  le directeur du Département d'Orfevrerie de Sotheby's.
Au passage je vous signale que Sotheby's est le N°1 pour les ventes d'orfèvrerie en France.

Ci-dessus un rare et étrange navire en Argent probablement fabriqué aux alentours des années 1950, regardez les canons, les drapeaux. Les canots de sauvetage et les cheminées sont amovibles, les fenêtres sont en verres colorés, il y a des incrustations de nacre sur ce socle qui est en bois peint et de plus , à l 'intérieur, une installation electrique.
Ce bateau apparait dans une scène du film  Indien "Awara" réalisé par Raj Kapoor en 1957 Vendu 6250€

Cliquez pour agrandir


Un flacon de senteur, une fabrication Allemande,
ciselé d'oiseaux et de fleurs le capuchon se devisse.

7cm50 de haut et une estimation de 2000 à 3000€

J'oubliais , il est en or et agate


Vendu 3125€





Ci contre

Un éléphant en Ivoire avec son palanquin en Vermeil , décoré de pierres précieuses

Origine Ceylan 

Vers 1900

8 à 12000€
Vendu 10.000€




cliquer pour agrandir





Couverts de Voyage

Or 750/1000° par Gustave Keller

Fabriqué aux environs de 1900, probablement pour le Yacth Royal egyptien 

Le "MAHROUSSA"






Etui à cigarette or 750/1000°
Avec compartiment à Allumettes

Signé Cartier et numéroté 

Vers 1960

Estimé 4 à 6000€

Vendus 8125€















Poudrier en or et émail noir
Serti de pierres précieuses
Van Cleef et Arpels Paris vers 1925




Vanity Case en or fabriqué par "Chanteloup"  Paris vers 1960

Estimation 3000 à 4000€


vendus 4375€









cliquez pour agrandir

Mascottes de Voitures

Ce sont des bouchons de radiateurs de voiture en métal argenté par Antoine Bofil à Paris, début du XX eme
Ours sur bouchon à vis, de radiateur et Kangourou sur socle de marbre.











cliquez pour agrandir








Théiere, plateau, pot à crème, c'est en cuivre avec des motifs en argent
Par Gorham Providence de Rhodes Island  1882-1886
Vendu 6.875€



Etonnant porte cure-dents en argent en forme de Taureau par Servando de Llamas de Cadix vers 1840
Estimation de 2500 à 3000€  vendu 2500€


cliquez pour agrandir toutes les images
Classique , mais...

Paire de grandes aiguières  recouvertes d'argent
Travail de Johan Ignaz  Wurth à Vienne en 1781

Proviennent du service de Saxe Feschen

50 à 80.000€  

41.5 cm de haut


Vendues 103.950€






Cliquer pour agrandir

Paire de chandeliers à deux lumieres en argent par Jean Baptiste Cheret 
Paris 1764-1765
34 cm de haut, 30 à 50.000€  vendus 41.550€




Un taille plume royal
En écaille et or , décoré en piqué point de fleurs de lys sous la couronne de France sur l'anse dévissable, lame rétractable sur le côté, les montures en métal doré, petit compartiment au-dessous 



Monstrance

Terme du moyen âge. Petit coffre plus ou moins précieux où l'on conservait les reliques.
Monstrance en vermeil, émail, émeraudeset perles de différentes formes apparemment non poinçonnée, probablement originaire du Pérou fabriquée à la  fin du XVII eme siècle. 
Bouillon couvert à deux anses et son présentoir en porcelaine
La porcelaine vers 1672 à 1722 .
Le travail de l'argent vers1744 à 1750
35 à 45000€


Cliquez pour agrandir




Une coupe ronde , rare pièce argent sur pied argent probablement fabriquée en France vers 1180.
Elle fait 18cm 60 pèse 253 grs et est estimée entre 300 et 400.000€


http://www.sothebys.com

dimanche 1 mai 2011

Bijouterie Clerc Bourguignon: Le personnel en 1941

Lorsque j'ai publié la liste du personnel de Van Cleef présent place Vendôme en 1941, je pensais que tous avaient disparus
Mais certains avaient des enfants qui a leur tour devinrent des salariés dans la maison  après guerre et j'ai eu le plaisir d'etre contacté par deux d'entre eux.
Une de ces personnes a dit à un de mes anciens apprentis "Votre maitre d'apprentissage a cité ma Maman dans son livre L Histoire des Van Cleef et des Arpels.


Photo fournie aimablement par Mr Robin
Vitrine de Clerc Bourguignon classée MH


Alors je renouvelle l expérience avec la bijouterie Joaillerie Clerc en espérant que leurs enfants  les reconnaitront sur ce blog.
Alice Bonnenfant, épouse Baudet née le 10/4/1900
François Depoix né le 18/3/1874
Madame Sassi épouse Depoix née le 22/1/1897
Henri Galois né le 15/7/1891
Joseph Crechet né le 13/12/1868
Pierre Genestier né le 17/3/1892
Georges Huet né le 7/3/1875
Leon Kleffer né le 28/12/1899
Henri Lagnaux né le 13/11/1886
Fredéric Lévêque né le 16/8/1882
Henri Muillet né le 14/7/1906
Maria Nicole née le 11/11/1901
Arnaud Rousseau né le 22/11/1872
Marguerite Druet épouse Bar née le 9/4/1902
Henriette Daudet épouse Coutem née le 11/7/1889
Max Lusher né le 13/5/1890
Emile Weber né le 26/2/1908
Louis Vincent né le 2/5/1871

Photo fournie par Mr Robin

En 1941 Mr Biney l'administrateur français nommé par les allemands nota pour le commissariat aux questions juives que tous ces gens étaient des Aryens c'est a dire de bons français (d'après le régime de Vichy!!!!) et  il inscrivit à part et en dernier avec quelques mots d'explication;


Renée Marie Bloch épouse Martin
Française Israélite née le 15/1/1884 demeurant 25 rue jean Daudin à Paris, veuve de magistrat tué au cours de la guerre 1914/1918.
Il semble qu'elle ne fut pas mise à la porte, contrairement aux deux membres du personnel de Van Cleef et Arpels que l'administrateur Bry, avait licencié.


Mr Biney avait ajouté:"employée à la comptabilité, sans contact avec le public"

La Saga Varangoz, Berquin Varangoz, Aristide Fourrier, Daniel Mousseaux: La ménagerie de CARTIER, mais aussi des travaux pour FALIZE, BOUCHERON ou FABERGÉ

  Charles Marcellin Varangoz , d'après son acte de déçès  avait 69 ans le 26-10-1899, il serait donc né en 1830 à Salins les bains  dans...