lundi 15 juin 2020

Affaire Conclue, pour une fois l'écrin peut avoir raison

Si j'en crois Wikipedia, Affaire conclue est une émission de télévision française diffusée sur France 2 depuis le 21 août 2017 et présentée par Sophie Davant.
Il s'agit d'une adaptation de l'émission Bares für Rares (littéralement « De l'argent pour une pépite ») créée et diffusée les après-midis depuis le 3 août 2013 par la chaîne de télévision publique allemande ZDF.
Toutes sortes d objets qui sont à vendre sont présentés par des "experts" cela peut aller de la canne à pêche, à un vase, ou un bijou.



Un ami professionnel de la joaillerie ancienne et de collection m a demandé de regarder et donner mon avis sur un objet en vente. Je n avais jamais regardé cette émission mais ayant reçu une vidéo j ai été jusqu'au bout du film.

Il était question d'estimer cette broche, un(e) commissaire priseur concluait qu'elle pensait  que cette broche était de Le Turcq, un joaillier que j ai cherché a faire connaitre.
https://www.richardjeanjacques.com/2015/03/georges-le-turcq-dessinateur-et.html

Mais dès le début de l'expertise j ai pensé que cette broche n'était pas de Georges Le Turcq, ni son style, ni sa façon de travailler sauf deux points communs, des perles du mexique et de l 'émail plique a jour. Je me suis laissé dire par la femme d'un descendant de Georges Le Turcq, qu il n'avait pas fait de pièces extraordinaires avec des diamants parce qu il n'avait pas les moyens, il aurait fallu qu’un client privé les apporte pour qu’on en fasse un bijou.




J ai essayé de contacter la commissaire priseur, et elle me rappela. Elle confirma ce qu elle avait dit à l'émission, pas de poinçon de maître, pas de marque, aucune piste. Nous échangeâmes sur le fait que sans poinçon de maître je ne me serais pas prononcé sur la provenance de ce bijou, et des petites divergences sur notre façon d'expertiser, mais elle me fit comprendre que dans une émission de télévision.....

Alors qui?
Au début de l'émission on voyait l' écrin, et bien que je ne fasse jamais confiance à un écrin, je cherchais en agrandissant l image a voir ce qu il y avait d'écrit, mais trop flou. 
Je lisais péniblement " de l ambassade d'Autriche......" cela me disait quelque chose, mais...pas assez net.



Dans ma mémoire s'était logé ces deux couronnes or  le bijou dans son écrin était passé très vite à l émission et c'était un peu flou, surtout avec ma cataracte de l oeil droit !!!!



Je demandais donc en fin de conversation avec cette commissaire priseur: "A tout hasard , vous pourriez me dire ce qu il y a d'écrit sur l'écrin" le temps de chercher dans ses notes , elle me dit " Bréant et Coulbeaux"
Bingo!!, je lui repondis  que pour une fois le bijou "collait" avec l'écrin 




J ai tiré de mes archives cet écrin qui accompagnait dans une vente un splendide collier de perles de culture (un peu tot pour 1895!!!) mais c'est dans un écrin semblable que se trouve la broche et il parait à la forme de la pièce.

Alors qui sont "Breant et Coulbeaux"

Très peu de bijoux apparaissent sur le marché de l occasion, ils ont souvent travaillé pour d autres bijoutiers fabricants ou détaillants, à commencer par notre fameux Le Turcq, mais le jour ou les particuliers sauront qu' ils possèdent un bijou de Bréant et Coulbaux, ou le jour où les professionnels de l antiquité feront attention au poinçon quand il y en a un, alors peut-être qu ils sortiront de l oubli.



Il est permis de penser que chacun exerça de son coté avant de s associer en 1884 pour fonder la maison Bréant & Coulbaux 



Je n ai pu trouver d'informations sur Henri Victor Auguste Bréant a part sa faillite puis  sa mort en 1921 et c'est regrettable. 



En revanche j ai trouvé le mariage de Coulbaux en  1881, il avait 28 ans. 
J' ai pu remonter, trouver sa généalogie, donc Alfred Camille Coulbaux était fils de bijoutier, bijoutier lui même et l' intéressant  dans son acte de mariage, c'est qu il avait comme témoins, 
Alexandre Laurent 42 ans 35 rue pastourelle a Paris oncle de l'épouse.
Alphonse Coulbaux, bijoutier, 34 ans, 99 faubourg saint Martin Paris et Frédéric Boucheron le joaillier, qui est inscrit en témoin, comme "Ami", il habitait encore rue de Valois .




En 1885 Breant & Coulbaux vont participer à l'exposition universelle d'Anvers et y obtenir une médaille d 'OR.


En revanche je suis très circonspect sur l attribution de ce bijou à Bréant & Coulbaux , "Drouot estimations" leur attribue cette pièce sur la foi de l'écrin 

37 drouot estimations

Collier articulé à transformation en or jaune (750) et argent (800) formé d’une maille fil de couteau double et d’une chute de maillons ovales ajourés feuillagés, centré d’un motif de volutes, enroulements et fleurettes, et orné de diamants tailles ancienne, huit-huit et rose en sertis griffe, grain ou clos. Système de fermoirs cliquets. Poinçon de maître orfèvre R.C. Travail français de la fin du XIXème siècle. Poids brut : 49,6 g. Long. : 40,5 cm. - Dim. motif : 4,8 x 4,2 cm. Dans un écrin de la maison Bréant & Coulbaux, 12 rue de la Paix Paris. 1 500 / 2 000 € Le collier peut se transformer en deux bracelets ou en collier de chien, et en broche avec une monture en or jaune (750) et argent (800) placée sous la garniture de l’écrin. Poids : 3,5 g. Long. collier : 36 cm. - Long. bracelets : 18 cm.


Bien que l écrin avait l air prévu pour, ce bijou est plutôt 1870 , quant au poinçon R.C., sans le symbole , je ne puis trouver qui travaillait pour eux




1889 ils sont à l exposition universelle de Paris avec une collection importante

D'ailleurs la "Gazette Drouot " de l'époque en 1889 écrivait ceci:

MM Bréant et Coulbeaux ont de très délicats ouvrages d'or, ajourés, émaillés, fouillés, ciselés, racontant les métiers de Paris en des rocailles Louis XV, des corbeilles fleuries et des emblèmes galants comme on les aimait au siècle passé, délicieux maniérisme, attributs d'une société spirituelle et facile où ces riens d'or étaient un signe de ralliement.–C'est encore ainsi qu'on reconnaît à l'épingle de cravate, à la broche piquée aux barbes du chapeau le goût et l'éducation de l'homme et de la femme. On appelait enseigne autrefois, le joli bijou que l'on portait au cou et au bonnet. Je ne jurerais pas qu'on n'y reviendra pas demain; ce ne sera plus N.-D. d'Embrun. 

mais peut-être un signe de ralliement. Les conservateurs anglais ont adopté la primevère, une princesse française a donné la rose d'or à ses fidèles, d'autres avaient arboré l'oeillet; il en est qui, dédaigneux de la politique et fidèles aux idées de charité, ont pris la croix, se rangeant à la suite d'un grand cardinal français dans une nouvelle croisade de liberté, de délivrance.




1889 dans la revue des arts décoratifs


1890, Breant & Coulbaux déposent un nouveau poinçon qui coïncide avec le déplacement de la maison du 18 rue de la Paix a Paris, au 12. Ils fabriquent mais font aussi commerce de bijoux qu ils font fabriquer par d autres .


Leur poinçon de Maître , le symbole est un marteau



Dans le journal "Le Gaulois" rubrique "Shopping"



Maitre Libert a revendu cette PARURE de HUIT GRANDS et SIX PETITS BOUTONS en argent serti de strass, modèle réticulé, deux d'entre eux en volutes entrecroisées. Dans leur écrin de Breant et Coulbaux, rue de la Paix. Fin du XIXe siècle.

 



Dans "l'Evènement"


Dans le journal "Le Rappel" et dans beaucoup d autres journaux, un bon moyen de se faire de la "Réclame"




Dans le journal "l'Intransigeant", ils ont écorché un peu Le nom de "Le Turcq", 
mais cette commission est très intéréssante , elle nous prouve qu'a l'époque Breant & Coulbaux faisait partie des meilleurs.



J ai  cherché ce qu' était cette oeuvre du Souvenir




Voici la pièce (importante) qui a été offerte à l occasion de la visite des  souverains Russes, elle est exposée au musée de la Marine à Paris, le Musée  ne sait qui en est l auteur  mais je reproduis leur texte:

Surtout composé d'un portique et de cinq bateaux miniatures en laiton et émail cloisonné. Les canots, à rames et à voiles, sont armés par des marins également en laiton. Dans une cinquième embarcation, au centre, est représentée Juliette Adam.
Ces embarcations portent les inscriptions suivantes : à tribord "L'Espérance" ; à bâbord "Constadt 1891 / Toulon 1893".
Rappelons que Juliette Adam (1836-1936), directrice de "La nouvelle revue", avait organisé un Comité du souvenir afin d'offrir, au nom des femmes françaises, des bijoux aux officiers russes et à leurs femmes.

C'est un surtout de table en laiton, laiton émaillé, et bois, quelle a été la participation de nos illustres joailliers?
Grâce à ses rôles d’hôtesse de salon et de directrice de revue, et avec ses combats épiques pour la République et pour la Patrie, Juliette Adam a joué un rôle important dans la vie politique française de la seconde moitié du XIXe siècle. Elle a notamment contribué à la fabrication d’une nouvelle classe dirigeante et conditionné l’adoption de certains choix de politique étrangère.




Juliette Lambert épousa d'abord l'avocat La Messine, puis le politicien Edmond Adam (1816-1877), député, puis sénateur dont elle conservera le nom. Juliette Adam publia de nombreux ouvrages de souvenirs sur le siège de Paris de 1870. Son salon fut fréquenté par les littérateurs et les hommes d'état les plus marquants. Elle accueillit, dans les colonnes de La Nouvelle Revue qu'elle fonda en 1879, des écrivains comme Pierre Loti.




Maitre Libert a revendu ces :TROIS PEIGNES décroissants en écaille brune, la monture en or mouluré à trois agrafes en X serties de petits brillants. 
(Dents manquantes). Dans leur écrin signé Bréant & Coulbaux, 12, rue de la Paix, Paris




Etonnante cette paire de boutons de Manchettes revendus par Maitre Tajan

PAIRE DE RARES BOUTONS DE MANCHETTES l'un serti d'une montre circulaire, mouvement mécanique, l'autre d'un chiffre en ou sur fond émaillé. Verset 1910. Dans un écrin de la Maison Bréant et Coulbaux. 





Kit de soins des mains ,porcelaine, vernis, dorure, décoration dite la joaillerie (porcelaine à émaux), argent doré (articles de toilette); 
deux boîtes en porcelaine: hauteur 2,5 cm, diamètre 5,5 cm;polir pour 5,5 x 11,3 x 4,6 cm; cadre - plaqué or, argent poinçonné (avec tête de Minerve);
sur soie à l'intérieur du couvercle couvercle imprimé noir:
 / EXPOSITION UNIVERSELLE 1889 / MEDAILLE D'OR / BRÉANT & COULBAUX /
FRS BES (?) DE L'AMBASSADE D "AUTRICHE - HONGRIE /
12. Rue de Paix / PARIS. France, Paris, produit préparé pour l'Exposition universelle de Paris en 1899 par la bijouterie Bréant & Coulbaux
(Paris, 12. rue de Paix), 1899 Boîtier: bois, papier, chamois, soie, laiton, dorure;
dimensions: 7,5 x 21 x 13,5 cm;
Revendu par Antic-Bazar, on peut être sûrs de l écrin réalisé a la forme des pièces



Que s'est il passé en 1895 ? apparemment une liquidation judiciaire du 18 rue de la paix, Nos deux joailliers conservent le 12 rue de la Paix  Paris





Maitre Chayette a revendu ce FUME -CIGARETTE EN QUARTZ ROSE 
Fume-cigarette en quartz rose et monture en pomponne. On joint un porte- stylo en nacre et pomponne.




Nos deux joailliers sauvent l honneur en évitant la faillite ce qui à l époque était une chose terrible, ils obtiennent un concordat, mais..




En 1898 ils dissolvent leur société qui était prévue en 1884 pour durer 16 ans , peut  être avec l approche de l'exposition universelle de 1900.




La maison Tadéma de Londres, toujours à l' affût de belles pièces a revendu cet ensemble de Breant & Coulbaux



Lors de l'Exposition universelle de Paris de 1889. Gallé a annoncé des
travaux utilisant de la "Hyalite" * une sorte de verre noir fait de fer, de cobalt. de manganèse: etc.. et l'a baptisée "Vase de tristesse"
La serie avec la caractéristique de la couleur noire et le theme des émotions humaines profondes, telles que la tristesse et la solitude symbolisant la propagation esthétique au tournant du siecle, se distingue clairement des œuvres courantes dé Galle. Par rapport a d'autres œuvres de la série des «vase de tristesse» - cette piece ne montre pas particulierement une représentation pessimiste - mais elle montre une chauve-souris déployant largement dés ailés dans le crépuscule avec un fond de pavot se balançant dans le vent. 
L'elegante base en bronze avec un motif de chardon stylisé a été realisée par Breant-Coulbaux, un joaillier  de l'epoque Art nouveau: il a rehaussé une impression magnifique. Avec la signature «Galle Expo 1900» gravée de lettres décoratives - cette pièce etait un modéle d'e×position pour I'Exposition universelle de Paris 1900 - la scène la plus influente de  l'époque  méritait d'exposer ce chef-d'oeuvre. De plus. la pièce elle-meme a été illustree dans le «Verre d'art nouveau» page 60 de Tsuneo Yoshimizu de TANKOSHA.

 *Verre noir, initialement fabriqué en bohème.Depuis 1820, on fabrique, en Bohème, une variété de verre, de couleur noire, très dur et d'un grand éclat, qui peut remplacer la porcelaine dans la plupart de ses applications. Ce verre est désigné sous le nom de hyalite. — (Louis Figuier, Les industries du verre, Éd. Combet et Cie, Paris 1873)


En 1900-1901 une importante collaboration de Bréant & Coulbaux avec  Georges Le Turcq


Voir ou revoir mon article sur Le Turcq, 




Revendu par Tadema Londres



Dans l annuaire Paris Mondain de 1908



Bréant , modifie son contrat de mariage et passe en séparation de biens



Et puis cette faillite, après, je n ai pas trouvé  d'autres informations sinon que leur Liquidation eut beaucoup de succès.




Des commentaires, des reflexions, ci dessous après l' article ou écrivez moi: richard.jeanjacques@gmail.com



2 commentaires:

  1. Je ne vois rien qui indique une date de 1870, pour moi c'est 1895-1910, et c'est presque impossible d'adapter un écrin de forme à un autre bijou avec fond en bois taillé et velours de l'époque avec usure. Pour moi elle est bonne cette broche avec écrin d'origine.

    On attribue les bijoux 19ᵉ à Cartier, Boucheron etc. sur la foi de l'écrin, bien que la plupart aient été fait par des sous-traitants. Je pense qu'on peut accorder cet même privilège aux autres bijoutiers qui sélectionnaient et vendaient de la qualité, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Je pense donc la même chose que vous sauf que je parlais surtoout de Le Turcq et Breant Coulbaux...

    RépondreSupprimer

N hésitez pas a laisser des commentaires, même anonymes et je répondrai