vendredi 11 juillet 2008

Alerte!!! RUBIS TRAITES remplis de verre au plomb


L'union Française de la Bijouterie Joaillerie, 0rfèvrerie, Pierres et Perles a été alertée par l'importance grandissante du nombre de Rubis traités par remplissage de verre au plomb, apparus sur le marché.

Cliquez sur les photos pour agrandir, elle proviennent du Laboratoire Français de gemmologie place de la bourse à Paris
Ils sont vendus comme "Rubis", ce qui constitue une infraction au décret du 14/1/2002 et aussi au règlement international de la CIBJO dont j'ai parlé à de nombreuses reprises. La plupart des nations adhèrent à la CIBJO et reconnaissent ces règlementations qui deviennent la règle législative dans tous les pays membres. Mais la France à un décret précis. Je crois bon de rappeler l'article 2 de la Loi de 2002:


Article 2
Est complétée par la mention "traité" ou par l'indication du traitement, sous réserve des exceptions prévues à l'article 3 ci-après, la dénomination des pierres gemmes, matières organiques, perles de culture et perles fines qui ont subi, selon le cas, un traitement par irradiation, par laser, par colorant, par diffusion en surface, par emplissage, éventuellement à titre de résidu d'un traitement thermique, de matières étrangères incolores solidifiées dans les cavités extérieures qui présentent des ruptures de réflexion visibles à la loupe de grossissement 10 fois, ou par toute autre méthode de laboratoire modifiant leur apparence, leur couleur ou leur pureté.















Donc ces rubis traités par remplissage de verre au plomb doivent recevoir l'appellation commerciale "RUBIS TRAITES" avec le commentaire : "Présence dans les cavités et fissures de substances étrangères solides".
Si vous avez acheté un Rubis susceptible d'appartenir a cette catégorie, demandez conseil a un professionnel de la bijouterie qui soit expert en gemmologie, car ces appellations fallacieuses sont répréhensibles, et susceptibles d'être qualifiées d'acte de contrefaçon ou de concurrence déloyale.

Vous pouvez aussi, si vous avez un doute demander:
la délivrance d'un certificat à votre vendeur, mais s'il est sur un site internet bien connu. Ce certificat ne dira que "Rubis"
Ne payez jamais en espèces, j'en vois sur ce site bien connu, qui proposent même d'accepter vos francs, vous ne pourrez pas prouver votre achat.

Pour mieux comprendre les problèmes liés aux rubis traités par un remplissage de verre au plomb , vous trouverez ci-dessous un lien avec le "Laboratoire Français de Gemmologie" L'un des grands laboratoires d'identification des pierres précieuses.
Cliquez sur l'image pour agrandir et bonne lecture:

Quand je vois sur des gros sites internet, les dénominations
"Jolie émeraude Hydrothermale", alors qu'il devrait être noté Emeraude Synthétique ou:
"Splendide rubis 2ct 77 certificat de garantie!"
Mais il ne précise rien d'autre, or il n'y a pas de splendide rubis de 2ct 77 pur à l'oeil (dixit le marchand sur.....) pour 299€ ou alors tous les lapidaires de Paris vont se fournir chez lui.
Alors que c'est un synthétique méthode Verneuil. Mais il fait encore plus fort:

Il veut dire par là que c'est un CZ , donc un cubic Zirconium, en français un oxyde de Zirconium Donc ce n'est pas un diamant, ce n'est qu'une pale imitation synthétique!!!Alors s'il n'y a pas tromperie sur la marchandise vendue?

Voila une part des dangers d'internet. On croit que sur un gros site, on peut être rassuré, eh bien non c'est de l'arnaque.


Mais revenons à notre rubis, il a été rempli de matière (pour vous simplifier) proche du verre, un bon repoli et ni vu ni connu , je t'embrouille.
Vous l'offrez à votre femme et le doigt de la bague n'est pas bon, alors vous allez voir un bijoutier qui va prendre votre doigt , puis le travail va être effectué et pour désoxyder les traces de soudures sur la bague, le bijoutier, ou l'artisan, va tremper le tout dans l'acide sulfurique, et là surprise, le rubis change de couleur, devient laiteux. Pauvre bijoutier, les ennuis commencent pour lui.

Mais pour terminer, je vous rappelle que les professionnels de la bijouterie sont sérieux, n'achètent qu'a des gens connus dans le métier, que s'il y avait des affaires à faire ils seraient les premiers , mais ce genre d'affaire peut ruiner leur réputation.
Attention, quand les choses commencent à se savoir , les escrocs refilent la marchandise en salle des ventes , et là encore, la plupart sont de bons professionnels assistés par de bons experts. Mais il y en a qui s'en foutent et qui sont prêts à manier le marteau n'importe comment.

mardi 8 juillet 2008

Un Diamant avec les cendres de son cher disparu










Votre cher(e) et tendre est décédé(e), vous ne vous résignez pas à le voir disparaitre à jamais? Désormais vous pouvez garder sur vous, la présence constante de l être aimé.
Comme souvent, cela nous vient des Etats unis. Le principe!!! est de prélever du carbone des cendres après la crémation. Si l'on en croit les sociétés qui développent cette fabrication, il ne faut qu'une petite quantité de cendres obtenues par la crémation du défunt ( de 250 à 500 grs)Ces sociétés s'engagent bien évidemment à faire tous les controles nécessaires pour éviter tous les risques de substitution.
Ensuite elles isolent le carbone personnel contenu dans les cendres.C'est avec ce carbone, qu'elles vont fabriquer un diamant qu'elles assurent être unique au monde. Ce carbone purifié est placé dans une presse spécialement conçue pour le diamant, et ce carbone va se transformer grâce a une température et une pression élevée, qui vont rappeler ces deux constantes de la naissance du diamant sur notre planète. Evidemment plus le diamant en formation reste dans la presse et plus il sera gros. Machine éxtremement puissante qui exerce une pression de 50000 à 60000 kilobars à des températures de 1500 à 1700°.
Le KILOBAR est une unité de pression équivalente à 1000 fois la pression atmosphérique.

Pour le coté philosophique, je n'ose m'aventurer, qu'en pense l'eveché???. Qui décide, le mort?, de son vivant?, histoire de prétendre à l'éternité ( ce n'est pas moi qui ait dit qu'un diamant est éternel!) La veuve?, pour ce souvenir qu'elle peut contempler sur son doigt toute la journée. J'arrête , je vais trop loin.
En fait, en dehors de l'emballage sentimental, c'est tout simplement du diamant synthétique réalisé selon la technique HPHT( high pressure, high temperature).Cette technique ne produit pour l instant que des diamants de couleurs, jaune, orange,rose, et bleu, qui ne sont pas purs. Voir Wikipédia sur les diamants synthétiques.

Restent quelques petites choses que je soumets a votre reflexion.

Le prix : environ 25000€ pour un diamant d'un carat,auquel il faut ajouter la crémation,environ 7000€.

Que se passera t il, si ce diamant une fois la veuve décédée, est vendu aux enchères ou autres, là, cela ne dépend plus de l'évéché, mais quand même, porter les cendres d'un être qu'on ne connait pas!


Et puis......
La loi prend le problème à la base, c'est-à-dire en affirmant que le respect du corps humain ne cesse pas avec la mort. nouvel article 16-1-1 du Code civil :
« Le respect dû au corps humain ne cesse pas avec la mort.
« Les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence. »
Les cendres issues d’une crémation prennent le statut spécifique de « restes mortels », assimilées à la dépouille corporelle. En continuité, la loi interdit le partage des cendres.
Ensuite, la loi interdit de conserver ou d’inhumer les cendres dans un lieu privé. Les urnes cinéraires devront être inhumées ou scellées sur un monument funéraire dans un cimetière ou encore déposées dans un columbarium. Est également prévue la possibilité  de disperser les cendres dans le jardin du souvenir du cimetière ou un site cinéraire, et les communes sont tenues de mettre à disposition de tels équipements. La dispersion est également possible en pleine nature, en dehors d’un lieu public. Une déclaration doit être fait auprès de la mairie, le principe étant d’assurer en toute hypothèse la traçabilité des cendres pour permettre à tous qui le souhaitent de pourvoir se recueillir près de ce qu’a été la dernière demeure.


samedi 5 juillet 2008

Ils ont dit du Bijou ....Jean GIONO







Avec Henri Bosco nous étions à Avignon, descendons un peu plus bas, à Manosque ou est né et a vécu Jean Giono. En juillet 1960 , ce joli texte sur le Diamant. Je l'ai photographié pour pouvoir garder la beauté des caractères choisis par l imprimeur.



Cliquez sur les textes , ce sera plus net





















Hyacinthe



Si je prends mon dictionnaire portatif de la langue Françoise de Pierre Richelet de 1756, "Hiaçinte" est un nom féminin qui veut dire "nom de fleur & de pierre précieuse".

Au début du 17 eme on distinguait "4 éspèces de Hiaçinte" Rouge feu, rouge orangé, jaune safran, Incolore.
Pourtant dans son poème sur l'or et les pierres précieuses, dans mon chapitre précédent,Henri Bosco parle plusieurs fois de "l'Hyacinthe."
Fin 18 eme Romé de l'Isle, la définit comme un minéral dont les cristaux sont des prismes quadrilatères. Au XIX eme siècle, ce terme est appliqué au Zircon, et d'ailleurs, au début XX eme, la Hiaçinte sert à désigner, le zircon, l'hessonite et certains quartz.



Sur ce Zircon Hyacinthe on observe le fort doublage des arêtes de la pierre

Au 20 eme, il n'y a plus que les Lapidaires qui se servent de ce terme pour désigner une pierre d'une certaine couleur orangée.

Sous la renaissance l'hyacinthe apportait la sagesse, la prudence, toutes les vertus du coeur, elle apportait richesse et honneurs, etc.
De nos jours le Larousse désigne la Hyacinthe ainsi: "Ancien nom de la Jacinthe, Pierre fine, zircon brun orangé à Rouge"
Pourquoi Henri Bosco la cite t'il plusieurs fois? Est ce a cause de ses origines paternelle, l'Italie?
Un langage des poètes? En 1940 il écrivit un livre "Hyacinthe" et en 1946 "le Jardin d'Hyacinthe" deux volumes sur la trilogie consacrée aux aventures de Constantin et Hyacinthe.
Ce nom devait lui parler.

vendredi 4 juillet 2008

Ils ont dit du bijou....Henri Bosco

Dimanche dernier, je découvrais le marché aux puces d'Avignon, un temps splendide, un peu chaud, 32° à midi, un peu d'air, mais sous les arbres de la place des Carmes , un bon temps pour flâner au milieu des bouquinistes, bel endroit qui mériterait de meilleurs marchands.



En repartant sur la droite , une toute petite ruelle et une plaque. Je découvre que Henri Bosco est né là , rue de la Carreterie, au N° 3 , près de l'église des Augustins.

Alors j'ai cherché dans mes archives, il avait préfacé un catalogue de bijoux pour le club des Joailliers Français, auquel appartenait mon père. Sur la place, le festival s'organise, dans le cloitre de l'église des carmes, il y aura des spectacles du festival, mais plusieurs petits théatres de rue se montent autour de la place. Aurait il aimé?


la plaque commémorative, une photo de la rue de la Carreterie, étroite et sombre, mais fraiche, et une photo du clocher des Augustins. Quelle idée d'avoir refait une horloge moderne sur l'édifice!!! et de plus sur les quatre cotés du campanile!






je m'empresse de vous faire découvrir ce que henri Bosco avait écrit, car peu de poètes ont écrit sur le Bijou:



.... C'était donc à l'aube des ages lorsque ceci est arrivé.
Alors l' homme prenait lentement connaissance de soi, de la terre et de l' univers.
Alors la pierre, le métal, le désir, la pensée, animés d'une obscure sympathie commencèrent à se confronter.
Car de la pierre et du métal, émanait un attrait encore indéfinissable, mais fort.
Il créait un désir étrange au coeur de l'homme.
Désir qui attirait la pensée vers la pierre et vers le métal encore captifs.
Le désir désirait ces choses inconnues, mais restait impuissant a en faire tout seul des choses connaissables, des choses qu'on peut posséder.
Et c'est pourquoi il en appela si passionnément à la pensée que celle ci s'enfonça, lampe en main, dans les ténèbres au sein de la matière et en détacha l'or et le diamant.
Mais c'était dans leur gangue.
Et le désir exigea davantage.
Et la pensée brisa la gangue.
Et l'or fauve se mit a luire, le diamant à étinceler.
Or peu à peu, le puissant sortilège qui habitait ces corps nouveaux, libéré de la gangue, rayonna si intensément au dehors que l'homme ébloui, ébranlé, pénétré dans sa chair, envouté jusqu'au fond de l'âme, se sentit lié au métal et à la pierre.
Soudain, il était possédé.
Mais cette possession lui donnait de telles délices qu'il voulut à son tour posséder qui le possédait. C'est ce qu'on appelle l'amour. Et l'amour un peu follement se veut durable.
Pour le rendre tel, l'homme ingénieux conçut cette idée admirable de les associer, de les unir, et d'inventer pour lui, et pour lui seul, un objet encore inconnu de la terre.
Ainsi fut créé le premier bijou, l'anneau fondu dans l'or magique ou étincelait le diamant.
Mais toujours curieux de connaitre, l'homme découvrit bientôt une relation imprévue entre le métal, la pierre et les astres.
Car après le diamant uni à l'or, il avait incrusté à l'or d'autres pierres, le rubis, l'émeraude, le saphir, la topaze, l'hyacinthe, l'aigue-marine.
Et, parfois, quand il regardait jouer le soleil sur ces pierres, il y apercevait, en transparence, des planètes et des étoiles.
Et c'était Mars dans le rubis,Vénus dans l'émeraude, et dans le saphir Jupiter, cependant que topazes et hyacinthes offraient l'image même du soleil et qu'Astarté lointainement nageait dans le bleu de l'aigue marine.
La puissance magique des bijoux en était si mystérieusement multipliée que chacun d'eux semblait y condenser en soi les splendeurs sidérales.
Or qu'advint-il de cette découverte?
Ceci dit-on...
C'est depuis ce temps là que l'homme sagement croit à la secrète vertu des métaux et des pierres.
Et pour agrandir les forces rayonnantes, son art fond, cisèle, taille, sertit ces substances terrestres. Ainsi, tant par le travail de ses mains que par les inventions de sa pensée, il en fait des objets sacrés.
Ses mains attachent la pierre au métal, sa pensée les met en rapport avec les astres et les infaillibles desseins du Zodiaque.
HENRI BOSCO

NICE MCMLXIII

Si vous voulez en savoir plus sur Henri Bosco, voici l'adresse de son site officiel
http://henribosco.free.fr/

Du Scrupule au Carat mesure pour l'Or


En novembre 2007, j'avais expliqué l'origine du mot "Carat" venant de la graine de caroubier, mais il m'est souvent demandé des précisions sur la différence entre le carat des pierres précieuses et celui de l'or, J'ai explique que l'or à 24 karats était de l'or à 1000/1000° soit de l'or pur, donc le 12 Kts est de l'or à 500/1000°, et le 18 kts de l 'or à 750/1000°. Donc c'est la quantité d'or fin contenue dans l'alliage . Mais les questions se font plus précises, tout en vous rappelant que désormais en France et en Europe, nous devons parler du titre de l'or en 1000°.
l'origine vient du Solidus .Constantin 1er vers 311 après JC, crée une nouvelle monnaie, le Solidus,(poids 4 grs 50) / Solidus veut dire "solide.Stable", il connut d'ailleurs une extraordinaire stabilité et ne fut dévalué qu'au XI ° siècle.
Constantin ayant connu des périodes de dévaluations constantes avait fixé de par la loi, le poids du Solidus en Or à 4 scrupules, un scrupule équivaut à 6 kerations ou Karats, donc le solidus pesait 24 Kérations ou 24 karats.
Après la disparition de l 'empire Romain, le "Solidus" continue à circuler quelques temps chez les Francs, en français de l'époque, il devint le "Soldus" puis le "Solt", le "Sol" et enfin le "Sou". Avec toutes les expressions, telle"un sou est un sou" que nous avons gardé dans notre langue.
Maintenant c'est l'Euro, et nous n'avons plus de sous.....!
Un précision supplémentaire pour le caratage de l'or, tiré de l'encyclopédie le Spectacle de la nature de 1780 en 13 volumes, collection personnelle.

Une excellente page sur Wiki

http://fr.wikipedia.org/wiki/Poids_de_marc
C'est ce marc qui donna son nom au Mark Allemand


jeudi 3 juillet 2008

Escroquerie Chez Cartier






De nos jours trouver deux belles perles de Tahiti ou de culture japonaise, semblables, pour appairer comme on dit dans le jargon des bijoutiers, ce peut être difficile, mais sûrement pas impossible.
Mais avant 1905 il n'y avait que la perle naturelle , ce que nous nommons la perle fine, il fallait plonger pour ramener les huitres et ce, au milieu de grands dangers, tels que les requins les morsures de pieuvre, l'asphyxie etc. Toutes les perles étaient différentes, par la forme , la couleur....!
Alors que la perle de culture commençait à apparaître sur le marché, un client acheta chez Cartier une perle de cinquante six grains soit quatorze carats. C'était une très belle perle provenant du golfe persique. Quelques jours plus tard, le client revint et demanda à acheter une deuxième perle en tous points semblable à la première. On appela Louis Cartier, qui parait-il jura que seul dieu pourrait trouver une perle identique, mais que Louis Cartier ne le pouvait pas.Le client insista "je suis prêt a payer, n'importe quel prix"
On promit d'essayer et de contacter aussitôt tous les bureaux des maisons qui travaillaient avec le célèbre Joaillier , de Londres à New-york, de Hong-kong à Calcutta et ailleurs si nécessaire. On ne sait jamais!!!! quelquefois que!!!!
De fait quelques temps après , un homme fit savoir qu'il détenait une perle tout a fait semblable à la demande , le prix réclamé était deux fois et demi supérieur à celui de la première perle.Cartier contacta son client qui déclara être toujours intéressé et prêt à payer la somme demandée. Je ne sais si Cartier paya la somme demandée au début , (si ce n'est plus), il paya.
Mais le vendeur et l'acheteur, vous l'avez compris étaient un seul et même homme, et on ne le revit jamais.
Louis Cartier , dégoûté (est ce le bon mot) ne la remit pas en vente, et finit par l'offrir en 1925 à la Comtesse Almassy, sa deuxième femme.



jeudi 26 juin 2008

La belle bague d'Isabelle



J'ai emprunté a "Wikipédia" ce portrait d'Isabelle Jagellon, qui fut Reine de Hongrie, mais ce qui m'intéresse c'est sa bague.
Il nous reste très peu de bagues du début du 16°, mais deux sont pratiquement semblables, et c'est curieux, une du Roi d'Angleterre Charles Premier l'autre de la Reine de Hongrie, vue les distances de l'époque! Toutes deux sont des montures en or jaune avec un décor en émail.
Sur le chaton central est serti un diamant que certains disent taillé, mais je penche pour un brut. Regardez bien sur la photographie de cette pelle à diamants ci-dessous, qui ne contient que des bruts,(au besoin, cliquez pour agrandir) les 4 diamants d'entourage sont taillés en triangle, mais je pense pour l'avoir réalisé moi-meme avec des bruts, que ce sont des diamants bruts . En revanche, ceux qui sont en épaulements sont facettés un peu comme des baguettes.

Vue du dessus, cela nous donne un carré presque parfait

Son mari décédé , elle fit élire son fils Jean II , elle avait une poigne de fer, mais elle ne put resister aux armées de Soliman le Turc, au régent nommé par son mari, le très ambitieux moine Georgio Martinuzzi, et Ferdinant I er du Saint empire,e lle doit abdiquer en 1551, et meurt en 1559, elle avait quarante ans.
Elle avait une forte personnalité, et je n'aurais pas aimé prendre une claque du revers de la main, car un diamant, monté dans ce sens là, cela vous laisse un sacrée balafre

Ci dessous "pelle à diamants" mon Maitre d'apprentissage "Lantz" m'en avait fait fabriquer une comme exercice, je l ai toujours.
Les joaillier et les diamantaires rangent leurs pierres dans des petits sachets, mais pour trier les pierres, les calibrer au Leveridge, nous avons l'habitude de les verser sur un papier blanc mat, comme un dessus de bureau, ceci pour mieux différencier les couleurs, et pour les ranger à nouveau dans un pli en papier, nous faisons comme la ménagere, tout dans la pelle.
Mon Maitre Lantz fumait comme six, il allumait sa cigarette avec ce qui restait de la précédente, ses gros cendriers de bar étaient pleins, alors de temps en temps , ou les courants d'air aidants, le tabac s'épandait sur l'établi, alors Lantz sortait sa pelle a diamant, sa brosse à peau et il faisait le ménage.

mardi 24 juin 2008

Croisette de Bretagne


Elle est dans le Larousse des pierres précieuses , les gemmologues la nomment "Staurotide"  où "Staurolithe". Les Bretons l'appellent "Croisette de Bretagne" 
Les staurotides constituent l’un des éléments les plus étonnants du règne minéral et leurs formes géométriques parfaites, On en trouve autour de Coray et de Baud dans le Morbihan, deux des plus importants gisements mondiaux.Cette petite croix des bretons est une pierre de Légende.
Déja son nom, du Grec Stauros qui est la croix sur laquelle on attachait les criminels, il y a toute une polémique sur la croix des suppliciés et je ne vous embarquerais pas dans ce radeau. Celle du haut est une macle parfaite, celle ci-dessous photographiée sur un buvard rouge, est une croix de Saint André, la tradition veut que ce saint ait été crucifié sur une croix dont l'un des éléments était incliné à 60°. Je l'ai ramassé sur les bords de l'Evel, un affluent du blavet qui passent l'un et l'autre a coté de Baud dans le morbihan, là ou mon grand père pharmacien était installé.
La dureté est de 7,5 la densité de 3,7 à 3,8.


Selon Henri Le Bloas, de l’atelier minéralogique de Scaër, “lors de sa mise en place au carbonifère, ce métamorphisme régional s’est installé dans des sédimentations essentiellement argileuses datées de l’Orvodicien [entre 440 et 500 millions d’années] et a provoqué le réarrangement des constituants de l’argile pour donner entre autres des micaschistes localement riches en staurotides.” Ces dernières sont le résultat d’une transformation ou d’une recristallisation à l’état solide, liées à des variations de pression et de température. Pour qu’elles cristallisent librement, il faut des températures entre 500 et 700 ° Celsius. Par ailleurs, la staurolite est un silicate alcalin composé d’aluminium et de fer.

Un tas de légendes circulent dans le morbihan, elle avait des vertus miraculeuse , pour se soigner les yeux, guerir la folie . Représentez vous le paysan laboureur qui trouvant cette pierre faisait le signe de croix et ne savait si c'était un bon ou un mauvais , mais pour lui c' était un présage.
Lorsque Vincente, l'employée de maison de grand père m'emmenait le Samedi et le Dimanche, à pied au moulin à eau de Kerdehel, elle me racontait toutes sortes d'histoires, j'aurais du noter, mais j'étais trop jeune pour y penser. Personne n'aurait oublié d'en serrer une dans le creux de sa main en participant au pardon de Coadry, pour conjurer le mauvais sort. Le bedeau les vendait, mais aussi des bijoutiers qui les montèrent en bijoux, et surtout en croix de Chapelet.
Mais si vous vouler tuer le rève et la poésie, vous pourrez toujours dire que la staurodite est un silicate d'aluminium et de fer cristallisant dans le systeme monoclinique, avec 3% de silice, 48% d'alumine, 2% de Magnésie, 17% de sesquioxyde de fer . C'est plus savant, mais pas poétique.

Connaissez vous les Boules de Joaillier






C'étaient de grandes boules en verre, j'en ai connues de "soufflées" remplies d'eau de pluie (plus l'eau était vieille et meilleure était la lumière),autant de boules que de personnes sur l'établi, au milieu, entre les boules, une lumière (autrefois , bougie ou lampe à huile). La boule diffusait sur la "place" une lumière étrangement douce . Mais de jour, près d'une fenêtre elle faisait office de loupe et concentrait aussi la lumière. Il fallait simplement la déplacer plus ou moins en hauteur.


Je me souviens chez "Candas" rue Richelieu à Paris , dans les années soixante, le patron avait décidé de moderniser l'atelier et avait fait poser des petits projecteurs avec une loupe qui concentrait la lumière sur la cheville des ouvriers. Nous ne pouvions les orienter, ou si peu..., et pour faire certaines soudures qui nécessitaient d'éloigner un peu cette lumière trop forte, il fallait éteindre ou rien.....De plus on oubliait souvent que ces projecteurs étaient vite bouillants, et combien de fois en voulant le remonter , je me suis brulé. 
Donc le progrès ne passa pas, et nous ressortimes nos vieilles lampes électriques et nos boules de Joaillier.
Si vous en trouvez une aux puces , achetez là et remplissez la vite , car c'est encore plus fragile vide, mais c'est un bel objet.

Avec les tubes pour passer les fils électriques, ceux qui étaient en trop, nous avions fait des sarbacanes, dans lesquels nous mettions des boulettes en pâte à modeler (plastiline, cela fait plus chic). nous les envoyons dans les fenètres du 3 eme en face, ou il y avait un atelier de couture (Ah! la Sainte Catherine au cinéma Rex) Après nous avions perfectionné le système en mettant au centre des boules en plastiline, de l'encre de chine, dont on se servait pour dessiner sur le platine. L'ennui c'est que nous rations souvent les fenêtres...... que le couturier n'était pas content du tout....et que notre patron a poussé une méga gueulante...... et les gueulantes de Candas...!


lundi 23 juin 2008

Niellage ou Nielle

Nielle, ou Niellage
Je préfère le Niellage ,car il y a la technique, anciennement utilisée en Bijouterie et la fleur (toxique) la Nielle des champs.



La technique est apparue aux environs de 45O après JC. Les égyptiens l'auraient inventé et elle nous aurait été transmise par les Romains.
On grave le métal, souvent l'argent, un peu à la manière de la marqueterie sur les meubles et on introduit dans la gravure un sulfure métallique de couleur noire dans lequel se retrouve du cuivre , de l'argent, du plomb, ou du borax, ou du souffre et du chlorure d'amonium.
Il suffit, une fois la pièce refroidie, de la polir pour éliminer le trop plein de matières. Elle eut son heure de gloire en Italie, au moment de la Renaissance.Cette technique tomba dans l'oubli et un 
renouveau se produisit au XIX ° siecle avec le damasquineur ( c'est encore une autre technique, mais proche) André Colomb (1786/1838)



Dyptique en Argent Nièllé du XVI° siecles De la Nativité et de L'adoration


Coupe à décor nielle dessinant des mauresques.

Il y a 3 techniques de Niellage, le simple, le dentelé, le gravé.
J'ai souvent eu entre les mains des bijoux Niellés, qu'il fallait estimer ou réparer, mais j'en ai un sous les yeux en permanence; la montre de mon grand père maternel, (Georges Doussot) que plusieurs générations ayant fréquenté le Lycée hors classe "Corneille" à Rouen, ont bien connu. 

Cliquez sur l image pour agrandir 

A une époque il était Surveillant Général et l'un des professeurs (agrégé de lettres) était Paul Guth. 46 ans plus tard en 1981, j'ai eu le plaisir de rencontrer Paul Guth et sa femme, en chair et en os, avec 17 de ses anciens élèves dans sa classe inchangée, sinon repeinte, de ce si beau Lycée ou Pierre Corneille fut élève.(et moi aussi)
Qu'elle ne fut pas son émotion de lire dans les mémoires de mon grand père, des lignes qui le concernaient en bien, et qui avaient été écrites en 1946, avant qu'il ne publie "le Naif aux quarante enfants"


Recette de niellage dans le roret  du bijoutier Joaillier Page  238


Suivez ce lien:


http://books.google.fr/books?id=0wkwAAAAYAAJ&pg=PA161&dq=manuel+roret+du+bijoutier+orfevre&hl=fr&ei=hscUTe2ABMWUsways-3mDA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CDEQ6AEwAA#v=snippet&q=nielle&f=false

dimanche 22 juin 2008

Bague Offerte par Napoléon à Marie Walewska



Curieuse bague sur laquelle vous observerez, une petite trace de Rouille

C'est un "scarabée"
A la bataille de Dresde en Aout 1813, le cheval de Napoléon fut tué sous lui par un boulet de canon. Napoléon était superstitieux , entres autres, il avait un porte bonheur en forme de Scarabée, ramené d'Egypte et qu'il portait sur lui. Il fit tailler le scarabée ci-contre dans le boulet de canon, un fil en or rose faisant office de corps de bague, et l'offrit à sa maitresse
Marie Walewsk
a (La bague appartient toujours à un de ses descendants.)
Marie est née après la révolution Française, le 7 decembre 1789 à Varsovie, on la marie avec un vieux comte, Athénase Walewski qui a 70 ans alors qu'elle a 15 ans. 





Marie Walewska  par François gérard
Photo de Mathiasrex

Lorsqu'elle rencontre Napoléon,le 1/1/1807 elle a 18 ans, elle est blonde , elle a les yeux bleus , elle est patriote, des amis l'ont poussée à accepter les avances de Napoléon au nom du sacrifice pour l 'indépendance de la Pologne. 
Constant Wairy, le premier valet de chambre de l'empereur dit dans ses mémoires (facilement consultables sur e-books) " Son caractère charmait l'empereur, et la lui faisait chérir tous les jours davantage" et pendant que Joséphine se morfond à Mayence , leur liaison est passionnée. 



Elle a eu un fils de lui, Alexandre. Elle était certainement sincère dans son amour pour l'empereur puisqu'elle l'avait rejoint à l'ile d'Elbe , et Napoléon refusa qu'elle le suive à Sainte Hélène. Veuve, elle épouse en 1816 un cousin éloigné le Comte d'Ornano, mais elle meurt en couche en 1817.

samedi 21 juin 2008

Proverbes et citations sur l'or


 


Musée Wurttembergisches Stuttgart 


L'or a engendré des Mythes, des Légendes,des Guerres, des Espoirs, des Amours, mais aussi des proverbes.


"Le Soleil, l'or des pauvres"


"Tout n'est pas Ors, c'on voit luire"


"Or qui a Or vaut"


"Or est qui Or vault" (trésor des sentences)


"Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l'or et l'argent." C'est de Bob Marley

"Il vaut son pesant d'or", "il est cousu d'or"

"En la balance, l'Or et le fer sont un" Trésor des sentences,

et aussi


"Or dure sans ordure" pour dire qu'un enfant avait couté de l argent à élever

"Il a mangé plus d'or qu'il n'est gros", pour dire qu'on avait payé quelque chose un peu trop cher .

"Faisant son office la balance, D'or ny de plomb n'a cognoissance"

Et le fameux "Acheté au poids de l'or",


L'or corrompt l'innocence de nos mœurs, et la pureté de notre âme.
Citation de Phocylide de Milet


"L'or, comme les liqueurs fortes, augmente la soif."

L'or est tout, et le reste sans or n'est rien.

De Diderot

Les paroles d'or sont souvent suivies d actes de plomb"


"Le Veau d'or, il vaudra moins cher demain que le veau naturel" Paul Valery


"La est comme une coupe d'argent et d or ou nous déposons nos fruits"

Emmanuel Kant


Musée American of Indian New York 508 grs


“Si le Christ était mort sur une chaise électrique, tous les petits chrétiens porteraient une petite chaise en or autour du cou.”
C'est de Serge Gainsbourg!

"C'est de l'or en barre", donc il rapporte " il est cousu d'or"donc il est riche,

Alors il faut lui faire "un pont d'or" pour le corrompre et l'acheter.

mais surtout, "pour tout l'or du monde"

"Il vaut mieux posséder la sagesse que de l'or. Il vaut mieux être intelligent que posséder de l'argent."

"Es tu courbé par l'âge ou paralysé, avec de l or tu accompliras tout de même ta route" çà c'est ben vrai aurait dit la mère Denis.
" Toute eau va à l'océan, et tout or à la bourse du riche"

"Une clef d'or ouvre toutes les portes, mais non celles du ciel"

"Avec ton sourire au coin de tes lèvres, avec ton regard comme rempli de fièvre;tu sembles sortie des mains d'un orfèvre, et je ne peux que t'aimer mon amour"
Et là c'est charles Aznavour.


Manche du miroir du moyen empire egyptien, miroir 

Un des plus vieux proverbes du moyen age;
"N'est pas tot or ice qui luist, et tiex ne puet aidier qui nuist"
Roman du Renart XIII° siecle.

« L’or est l’argent des rois, l’argent est l’argent des gentlemen, le troc est l’argent des paysans, mais la dette est l’argent des esclaves. » " Norm Franz"

"A l echelle cosmique, l eau liquide est plus rare que l or" Hubert Reeves

"Quand la merde vaudra de l'or, le cul des pauvres ne leur appartiendra plus"
Henry Miller

mercredi 18 juin 2008

Pourquoi le Palladium n'est pas un métal précieux? Mais aussi le travailler.


J'ai retrouvé dans mes archives, un petit opuscule qui doit dater des années 50. Je vous le livre tel quel, ne serait-ce que pour les bijoux qui y sont photographiés.



Plusieurs personnes m'ont demandé pourquoi le Palladium n'était pas un métal précieux en France. Comme il y a peu de pays qui aient un contrôle rigoureux et officiel des métaux précieux,
En dehors du Canada et de l Italie, personne n'accepte de donner une garantie au Palladium.
la joaillerie à l'échelle de la planète , ne consomme que 5 % environ de la production mondiale.
Ce métal, fut isolé en 1803 par un chimiste Anglais William Hyde Wollaston. C'est l'un des constituants de la mine du platine, avec le platine, le rhodium, le ruthénium, l’iridium et l’osmium. Le palladium est un élément chimique rare dans la croûte terrestre, son symbole est Pd .
Il a été employé à partir de 1939, il est peu ou pas employé en France car nos services de garantie ne lui ont pas accordé de poinçon.
Il ne peut être utilisé sans alliage, car il est trop mou, il faut donc l'allier pour être travaillable, avec du Nickel (allergies),du cuivre , du tungstène, du ruthénium, et du rhodium. Donc il est ductile, clivable, malléable, on peut le forger ou le laminer.

Cliquez sur les images pour agrandir


C’est un corps simple le N° 46 de la table de Mendeleïev, Poids atomique 106,7 sa densité égale a 12,02 structure cubique.

On le trouve à l’état natif dans l’Oural et au brésil mais aussi dans l osmiure d’iridium, les quarts aurifères les minerais de cuivre et de nickel, les météorites , les alluvions de Badoum dans le caucase, en amalgame, en alliage avec l’or, dans l’engenesite, en alliage avec le Bismuth, dans la bragitte dans la stibiopalladinite.

Il fond a 1550° bout a 3600° Il se ramollit avant de fondre et se soude alors a lui-même.
Il roche comme l argent, Avec l'or, il donne les alliages connus sous le nom de Palau, Palorium.

ll entre dans la composition de nombreux alliages pour creusets inoxydables.
Il est utilisé pour la bijouterie, la fabrication des dents, des pointes entre lesquelles jaillissent des étincelles, quelques cadrans de pendules d'observatoire sont confectionnés avec du palladium presque pur. 
Le guillochage du palladium s’opère comme pour celui du platine. On lubrifie au savon liquide.
Pour le sertissage, on utilise 4 parties d’essence de Wintergreen, 4 parties d’huile de lard, 1 de térébenthine, ajouter un peu d huile de coude.





Il s'emboutit et s'estampe comme le platine et les ors colorés. Le découpage des flans est facilité par l'utilisation de l’huile de lard. Les poinçons d'emboutissage, ou coins d' estampes se lubrifient au savon liquide.
Un recuit s`impose pour permettre les grandes déformations.
Le palladium s'étire sans difficulté particulière dans les filières de l'or et du platine et le fil est lubrifié avec un passage sur un morceau de savon. Il importe de ne pas le faire recuire à haute température afin de ne pas modifier la ténacité du métal. Le rouge clair (8000 à 1000°) durant quelques minutes à la flamme légèrement oxydante est suffisant.

Après refroidissement à l’air, la pièce se recouvre d'une couche superficielle d'oxyde de palladium (PdO) de couleur bleue, puis verte qui est formé entre 800°-400°. Cette couche d'oxyde doit être enlevée, ou décomposée, avant tout travail ultérieur. On peut éviter cette formation d'oxyde en trempant la pièce à l'eau froide, ou en recuisant, ou par un séjour de quelques minutes, sous la hotte, dans une solution bouillante d'acide formique à 50 %. Le polissage s'obtient au moyen de tripoli de bonne qualité.
Après ce premier travail, la pièce est nettoyée après immersion dans une solution ammoniacale chaude de savon.



Le brunissage s'exécute avec la pâte blanche. Si la pièce est composée de palladium et d'or, il faut d'abord polir le palladium, puis l'or.
Récupération. - On doit mettre soigneusement les déchets de fils et de plané à part. On les dégraisse et on peut les refondre.
Les déchets de pièces de fusion doivent être immergés, sous la hotte, dans une solution à 50 % d'acide fluorhydrique, durant une heure. Les déchets sont lavés à l’eau, séchés, puis refondus.
NDLR: attention a l'acide fluorydrique sans gants, tres douloureux sous les ongles et la peau

Límailles. _ Si on le peut, les limailles doivent être isolées. On les dégraisse, les sèche, on les passe ensuite à l’aimant. Puis on les traite dans une solution chaude d`acide chlorhydrique à 50 %. Le palladium reste insoluble et reste sur le filtre. On le traite dans une solution d'acide nitrique à 20 %. La limaille est rincée, séchée, puis refondue.
La séparation devient plus difficile si la limaille a été mélangée avec celles d'autres métaux. Dans ces conditions, le raffinage fait perdre 25 % du poids de palladium.
La fusion des déchets de palladium pur doit se faire dans des creusets très réfractaires, en silice pure.
Le palladium peut se récupérer dans un grand nombre d'anciennes monnaies d'argent.




Essai. Pour reconnaître le palladium du platine et de l`or gris, on lime la surface peu visible d'un ouvrage, afin d'enlever le métal qui aurait pu être déposé électrolytiquement, tel que le rhodium et on dépose une goutte d'un mélange, en parties égales, d'acide nitrique et d’eau distillée.

Le platine au titre légal, le palladium à 95O, l'or blanc à 750/1000° carats ne donnent aucune coloration au bout d’une minute. On ajoute alors une goutte d'acide chlorhydrique concentrée. Le platine ne donne pas de coloration, le palladium donne une teinte brune, l'or blanc une teinte verdâtre. l`acier inoxydable 18/8 et autres alliages inoxydables donnent une teinte verdâtre semblable à celle de l'or gris.




On recherche le palladium allié avec l’or, le platine et quelquefois l'argent, par 1'iodate, Le métal à essayer est frotté sur la pierre de touche et, sur la trace laissée, on dépose quelques cristaux d'Iodate de Potassium fraîchement préparé. Puis on humecte ces cristaux avec une ou deux gouttes d`acide chlorhydrique. Au bout de quelques secondes, on lave avec un jet de pissette, ou sous le robinet.

Ne nous méprenons pas: Une pissette est un récipient de laboratoire, de forme cylindrique (souvent en matière plastique souple), munie d'un tube plongeant et d'un tube verseur recourbé.La pissette est prévue pour contenir des solvants divers (éthanolméthanoleau déminéralisée, etc.). Elle est habituellement utilisée pour le rinçage de la vaisselle de laboratoire (tubes à essaiballons, etc.).



Avec le platine la touche est inattaquée. Avec l'or gris et alliages de métaux communs la touche disparait immédiatement.

L'or palladié et le palladium deviennent rouge-brun par la formation d`iodate de palladium rouge.

Avec lc benzylméthylglyoxiure, le palladium prend une coloration jaune.

Avec le dimétliylglyoxiure, il prend une coloration orange.




Garantie. - Aucune garantie, sauf celle du Canada n'accepte actuellement le palladium; cependant ce métal, grâce à son poids spécifique deux fois moins élevé que celui du platine et son prix abordable, est assez utilisé à la place de celui-ci puisqu’il remplit le même usage, tout en employant deux fois moins de poids sous le même volume, ce qui abaisse sensiblement le prix de revient. 

L'inconvénient de cette utilisation est que l’ouvrage doit être entièrement composé de palladium et, dans ce cas, il ne porte aucun poinçon de garantie, car il est interdit d'utiliser un métal précieux et du palladium; ce mélange n`ayant pas droit à la mention «Métaux divers >>, ou << Mét. div. ›> réservée à des métaux indispensables par la nécessité de la fabrication, une telle combinaison présentée à la garantie, pourrait entraîner des poursuites pour tromperie, ceci en attendant la promulgation d'une loi admettant un quatrième métal en garantie. (hypothèse très hasardeuse)




Ses qualités physiques et son prix grandissant lui font préférer le platine par les professionnels.

en aout 2021: Platine 29000€  Palladium 70.000€  pour un kilog

Le platine est le métal qui se soude à de très hautes températures, mais c'est le métal roi, il ne s'oxyde pas et reste très blanc.
Si vous alliez (le mélangez) le palladium avec de l'or, vous obtenez de l'or gris, facile à travailler, plus blanc que les autres alliages, mais beaucoup plus cher. De plus il peut se refondre artisanalement, ce qui est difficilement le cas pour l'or gris mélangé avec du cuivre , du nickel, du zinc , etc.