mardi 8 septembre 2020

Hommage à Gilbert Albert grand Joaillier Genevois et homme de coeur.



Le grand joaillier Suisse Gilbert Albert est décédé le 1 er octobre 2019

En 2008 j avais publié sur ce blog un article le concernant mais avec seulement cinq photos, celles qui suivent...., ayant découvert qu on lui consacrait à Genève une belle exposition, j ai effacé mon article et je publie celui ci.



Voici l affiche de cette exposition qui a lieu à Genève du 10 juillet au 15 novembre 2020
Elle a lieu au Musée d’art et d’histoire.

L’homme qui aimait la nature
Genève, juin 2020 – Cet été, le Musée d’art et d’histoire se pare de ses plus beaux atours avec une exposition hommage à Gilbert Albert, décédé il y a quelques mois. En 2016, la fondation créée par le célèbre joaillier genevois faisait don d’une centaine de pièces au MAH, lesquelles seront à découvrir, auprès de bijoux d’autres créateurs, eux aussi inspirés par la nature.
L’exposition que préparait le Musée d’art et d’histoire pour présenter un corpus inédit de quelque cent colliers, bracelets et autres broches donnés par la Fondation Gilbert Albert en 2016 a pris une nouvelle tournure avec le décès du maître, survenu le 30 septembre 2019. De joyeuse fête d’anniversaire (nonante ans de l’artiste, septante ans de carrière), l’événement est devenu un hommage posthume. Mais davantage qu’une rétrospective, cette exposition veut inscrire le travail de Gilbert Albert dans l’histoire du bijou moderne, mettre en lumière le caractère unique, voire pionnier, de ses oeuvres et évoquer sa forte personnalité.

Héritier des courants nés autour de 1900 et précurseur du bijou d’auteur contemporain par l’emploi de nouveaux matériaux, le style du joaillier genevois Gilbert Albert (1930-2019) s’ancre dans la Nature. L’exposition propose d’explorer ce lien, en faisant appel à des collections «naturalistes» (cristaux, coraux, fossiles, pierres brutes et fines, scarabées….) ainsi qu’à des pièces phares de la bijouterie moderne conservées au MAH. 

Celles-ci situeront la production de Gilbert Albert parmi des sources d’inspiration évidentes ou plus subtiles. Car si le maître, témoin critique de la société, est connu pour ses «coups de griffe» et ses «billes interchangeables», la déclinaison de ses «écritures» (or perlé, froissé, ciselures naturelles ou empreintes...) offre une vision renouvelée de la parure, à la fois baroque et savante. L’exposition s’appuie sur un important corpus donné au musée en 2016 par la Fondation Gilbert Albert.



C'est un collier pendentif en or jaune, composé d'un scarabée, d une opale de feu, d'une émeraude, d'une tourmaline et de brillants

Gilbert Albert était né à Genève en 1930, de racines françaises et italiennes, Gilbert Albert a davantage appartenu aux mondes qui ont nourri ses « bonheurs de créer », qu’au territoire du bout du lac qu’il aimait néanmoins profondément.
 Il suivit un apprentissage de dessinateur de bijoux à l'école des arts industriels de Genève puis termine ses études à l'école des beaux arts il reçoit la Bourse Galland qui récompense les jeunes créateurs en 1949 et 1952.
Charles Galland, doyen des agents de change de Genève avait comblé sa ville de ses bienfaits et avait institué en 1885 un prix annuel de 2000 frs suisse portant son nom destiné à développer les industries d'art d'émaillerie et bijouterie joaillerie (ndlr)



 Ce collier en or jaune est composé de scarabées de peau de tatou,  et d'une perle Biwa.

Gilbert Albert etait  un admirateur de la nature, il disait "Un fenouil! vous avez déjà regardé un fenouil coupé en deux?"
Il avait raison,car rue du Louvre à l'école de BJO , en première année, notre professeur Monsieur Papa, nous demanda de ramener des gros oignons, et nous fit faire une véritable étude sur l'oignon, coupé en deux, de dessus, de coté , au crayon, en pastel, à la gouache.....C'est peut être çà qui fait que j'en utilise beaucoup dans ma cuisine, en tous cas c'était une excellente méthode.



Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-277 Gouttes; or jaune, scarabée Goliath giganteus, saphirs noirs, perle noire, brillants
Il cite souvent les paroles de son maître : « Si tu veux réussir, découvre ce que les
autres ne sont pas en mesure de voir ». De son enseignement, il acquiert le goût pour les matériaux non précieux, d’origine animale ou végétale, une belle maîtrise des techniques de façonnage de l’or et du platine et un coup de crayon très sûr qui met en valeur l’originalité de ses créations.


Ce clip pendentif en or jaune, est composé d'un scarabée, de saphirs et de diamants taille brillant, les ailes sont de nacre.
 Gilbert Albert disait « Mes joies, mes bonheurs, je les trouve par brassées dans la nature. Elle m’offre des trésors que je pare d’or, de perles et de diamants « gouttes de rosée ».







Il a tout essayé  Gilbert Albert , les pierres brutes (à l'époque! à part Jean Vendôme?) l'ecorce, la fourrure, le bois, les plumes, les caillou , la peau, etc. Il déclarait avec modestie à l'époque qu'il n'avait rien inventé,"les peuples primitifs en font autant"
A t il été inspiré par les Scarabées Egyptiens? tel ce superbe "Pendentif au scarabée de 
Toutânkhamon


Ou ce pectoral portant le nom de Sesostris II, la plupart des bracelets, bagues, colliers de l'Egypte ancienne  ont des scarabées qui rentrent dans la composition du bijou.
Que disait Gilbert Albert? " Les Scarabées sont plus beaux les uns que les autres, Du plus petit au plus gros ils scintillent comme des bijoux vivants il existe un scarabée qui semble fait d'Or, a tel point que les gens croient que je l ai moulé dans cette matière alors que c'est sa couleur naturelle."

Il y en avait beaucoup dans le trésor des Pharaons, mais avec des pierres dures, et que ramènent les touristes qui vont en Egypte? Des Scarabées en pierre dure, souvent un peu bricolés, un peu teints,mais c'est un souvenir qu'ils ramènent


J avais conservé 6 autres photos qui étaient parues dans la revue "L'oeil" de juin 1984



Argent froissé (304.00 gr), doré ( vermeil), 10 scarabées.
Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Masque d'apparat Gilbert Albert (Genève, 20.09.1930 — Genève, 30.09.2019)
Genève 1983 Froissé vermeil, scarabées, 328 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-283

"Ces bijoux de pauvre" disait il, il est certain que  ses bijoux n'ont pas besoin des feux accumulés des pierres précieuses pour être digne  de l'émotion qui les a suscités, mais nous savons que le travail et quand même les matières précieuses qui les composent ne reservent pas ses bijoux à une clientèle "pauvre" et non eduquée?




Collier de perles noires, avec décor d'or jaune, trois scarabées, de la peau de Tatou et des diamants taille brillant.

Il avait créé un ciboire et son  calice pour l’abbé Pierre témoignant ainsi de sa foi , auquel les murs du MAH donnent la parole: «Il est impensable qu’un vrai créateur ne soit pas généreux. Je crois l’être, en partageant mes bonheurs et un talent que j’ai reçu en prêt. Un don de Dieu. Si le bijou n’est pas empreint de gestes du cœur, il est sans vie et sans esprit.» Le soutien du Genevois à Emmaüs fut constant, et il construisit une chapelle pour la communauté de Carouge.



Collier d'or jaune, composé d'un scarabée de saphirs noirs, de perles Biwa, de peau de fourmilier et de diamants taille brillant.




C'est un clip pendentif en or jaune composé d'un scarabé, de saphirs de diamants taille brillant, les ailes sont en nacre



Pendentif en or jaune, avec ailes en coquillages, un scarabée, deux perles et diamants en taille brillant (c'est a dire taille moderne avec 32 facettes. sous le feuilletis, 24 au dessus plus la table)


Clip pendentif en or jaune, avec un scarabée, des saphirs noirs, et un diamant taille brillant.

Gilbert Albert à commencé ses études de Bijouterie en 1945, dix ans après, il devint chef d'atelier chez Patek Philippe et y resta 7 ans. Dans les années 60, il avait créé plusieurs montres bracelet dames qui m'avaient vraiment marqué, des pierres précieuses polies à plat et entourées d'or sur charnières composaient ce bracelet, à l'époque c'était révolutionnaire comparé aux modèles des autres marques. J'avais amené les photos à l'un de nos professeurs de dessin de l 'école de bijouterie de la rue du Louvre à Paris, Mr Laroche,  qui nous avait fait travailler à partir d'un des modèles.

De 1955 à 1962, il travaille comme créateur et chef d’atelier chez Patek Philippe à Genève, sous la direction d’Henri Stern. Les bijoux et les montres qu’il dessine soulignent un contraste entre diamants, pierres fines  ou perles baroques. Il développe une manière de traiter l’or en perles ou en martelé, en opposition avec les surfaces polies.



il crée à partir de 1957, la collection Les Asymétriques, signe déjà que pour lui l’innovation, l’audace doivent explorer tous les domaines

 Collection "Asymétrie" c'est le modèle 3424 elle est en  Or blanc 18 carats
Calibre :Manuel, cal. 8 '' '85, 18 rubis, Bracelet : Crocodile. Fermoir : Boucle ardillon en or blanc 18 carats Dimensions :40 mm. Longueur totale 27 mm. Large Signé : Boîtier, cadran, mouvement et boucle signés.
La montre actuelle appartient à la célèbre collection «Asymétrie» de garde-temps asymétriques. Alors que certains des designs modernes d'Albert n'ont jamais dépassé le stade du prototype en raison de l'incertitude de leur succès commercial, la référence 3424 a été produite en un nombre extrêmement limité. 
Henri Stern, alors président de Patek Philippe, a été séduit par la conception du boîtier et a approuvé sa fabrication. Selon nos recherches, seule une poignée de la référence actuelle en or blanc est apparue en public, mais chacune était équipée de cadrans aux lignes noires. La présente montre est le seul exemplaire connu en or blanc à présenter des index noirs «bâtons». Près de 60 ans après sa création, la référence 3424 est aussi moderne et avant-gardiste que lors de son lancement initial. Cette montre emblématique plaira sûrement à tout collectionneur de montres non conventionnelles,

La montre ci-dessus était la propriété du célèbre photographe d'architecture et éditeur de magazines américain Walter G. Ashworth. Amateur de motos, de design et de montres il commence à collectionner au milieu des années 1970. Le lot actuel a été initialement mis en vente chez Sotheby's New York le 20 juin 2000 lorsque M. Ashworth a proposé une partie de sa collection à la vente, une collection de marques et de styles variés mais avec un dénominateur commun: un état impeccable.



1960 Collection des asymétriques

Cette montre a été revendue par Antiquorum de Genève,C'est une Patek Philippe & Cie, Genève, no. 787389, réf. 3412. Dessinée par Gilbert Albert, éditée en 1959. Prototype, jamais réalisé en série. Extrêmement rare et très fine montre bracelet d'homme asymétrique, triangulaire, en or jaune 18 carats.


 Patek Philippe 1960  Prototype  Gilbert Albert  asymétrique 






PATEK PHILIPPE  MONTRE  RICOCHET OR JAUNE Patek Philippe, Genève, "Ricochet", Réf. 788/4. Fabriqué dans les années 60. Très belle et rare, asymétrique, sans clé, montre habillée en or jaune 18 carats avec motif martelé conçue par Gilbert Albert avec une chaîne Patek Philippe 30 cm en or jaune 18 carats.

Gilbert Albert est directeur artistique chez Patek Philippe et c'est en 1960 qu il crée une collection de bijoux. 



Pourquoi toujours la même représentation du temps? Gilbert Albert conçoit donc une montre linéaire, à l’image de la représentation du temps dont nous nous servons tous les jours dans la vie courante.
Et Albert Cottier réalise la prouesse du mécanisme : il dépose le brevet en 1959








Il créa aussi en tant que directeur artistique chez Patek Philippe en 1960 une collection de bijoux avec le maître cartonnier Jean Lurçat.



Broche en or gris, coraux blancs, perles de Chine et diamants.

C'est en 1962 qu il va ouvrir un atelier à Genève


Cette bague "Froissée en or jaune émeraudes et brillants  a été revendue par la Maison Miller, rue Saint Honoré qui a déniché et revendu plusieurs pièces de Gilbert Albert 



Superbe broche de coquillages, perles, diamant, or jaune



Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, vers 1970,Or jaune, perles, turquoises
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Patricia Abel, 2011. Inv. H 2011-105
 motif semblable sur une montre Omega.

En 1972, il ouvre une première boutique à Genève et dix ans plus tard à Zurich une deuxieme boutique



Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1975
Froissé or jaune, coquillages (dentales et nérites candy), corail rose, brillants , 145 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-272

Entre 1958 et 1979  Gilbert Albert a  remporté neuf fois le Diamond Internationnal Award, Il va participer entre autres à l'International Exhibition of Modern Jewelry, a Londres en 1961.




Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, vers 1980
Perlé, or jaune, bupreste, météorite, émeraudes, saphirs noirs, brillants, 38 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2019
Inv. H 2019-21


Il avait dit: Ce que je cherche c'est créer quelque chose à la gloire de la nature.
"Il faut redonner une bouffée d'oxygène au bijou,  j ai créé des collections avec  du bois, des écorces, Rien de formidablement original, je le concède,  les peuples dit primitifs en font autant j'ai repris leurs traditions à ma manière et je n ai pas cherché un créneau à exploiter" 



Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, vers 1980
Or mélangé et Perlé; or jaune, grenats, coquillage porcelaine, perles, brillants, 36 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2019
Inv. H 2019-22

Il disait aussi "finalement l artiste est une sorte d'éponge, ou une plaque photographique , Il faut rester modeste face à la nature, face au génie du créateur. Si l'artiste quel qu il soit, peut révéler et magnifier les  beautés qui nous entourent C'est déja une bien assez noble tache"




Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1981
Argent, Algues, or jaune, sept rangs de perles noires, perles de Biwa et de Tahiti, 209 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-256



1984  voici un de ses colliers en cours de montage
Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Perlé; or jaune, rubis, perles baroques, brillants, 241 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-289



Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1982
Garniture de bureau ( boîte à cigarettes, ouvre-lettres, loupe) Argent poli, Nouvelles gerbes or jaune, perle baroque, tribolite, saphirs noirs, 386 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-273, 240 et 285




Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1986
Gouttes; or jaune, coquillages (dentales), carabes, saphirs, émeraudes, brillants, 135 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-239


Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1986
Perlé; or jaune, scarabées Eupotosia mirifica, tsavorites, perles boutons de Chine, brillants, 118 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-237




Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1986
Algues, argent et Or mélangé, indochinite, saphirs noirs, perles de Chine, brillants , 57 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-229




Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1987
Gouttes; or jaune, piques d'oursin crayon, perles de Chine, brillants, 140 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-251



Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1987
Nouvelles gerbes; or jaune, coquillages (dentale et chlamys), citrine, brillants, 46 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-287




Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1991
Torsadé; or jaune, ammonites, rubis, brillants, 23 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-204



Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1991
Or jaune, perle birmane, diamants bruts, brillants sertis dans l'or blanc, 50 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-208



Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1993
Perlé; or jaune, opales, nacre, corindons, perles, brillants , 192 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-235




Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1993
Perlé, or jaune, coquillages (oliva), perles de Chine, pierres de lune, brillants , 38 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-236



Parure comprenant un collier et ci-dessous les boucles d'oreilles, 
Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 1990
Perlé; or jaune et blanc, cristaux de préhnite et de dioptase, perles birmanes, brillants sertis dans de l'or blanc, 182 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-284




 Son cerveau et son esprit étaient en permanente ébullition, toujours à la recherche d’un nouveau modèle à créer. Il était l’inventeur de la fameuse bague à billes interchangeables qui l’a fait connaître dans le monde entier. De ses mains d’orfèvre naissaient des œuvres exceptionnelles et rares que les élégantes Genevoises s’arrachaient à chacune de ses expositions. Il fut une époque où arborer une des dernières créations de Gilbert Albert était un must incontournable. Aux soirées mondaines genevoises beaucoup de ces dames portaient du Gilbert Albert




Exposé au Musée d’art et d’histoire à Genève
Genève, 2007
Moulage d'écailles de pomme de pin, or jaune, perles de Tahiti, brillants, 195 g
Ville de Genève, Musée d'art et d'histoire, Don Fondation Gilbert Albert, 2016
Inv. H 2016-224

En 2010, à 80 ans, le créateur cède son entreprise au groupe de l’homme d’affaires iranien Majid Pishyar. La société fait faillite, et la justice s’en mêle. Des bijoux du joaillier se trouvent régulièrement mis en vente aux enchères. La plus importante vente a eu lieu en novembre 2018, avec 427 lots. Quasiment toutes les pièces ont trouvé preneur pour des prix allant de 200 à 62’000 francs Suisse de 2018.

La malheureuse rencontre avec l’escroc Majid Pishyar qui, après avoir coulé le FC Servette a racheté l’entreprise de Gilbert Albert, aura finalement été la cause de la disparition de ce fleuron de la bijouterie genevoise.
D'après le journal " La tribune de Genève" la justice le soupçonne d’avoir soustrait de nombreux actifs peu avant la mise en faillite de la société, intervenue trois ans et demi plus tard.

Commentaires ci-dessous après l'article et pour ceux qui n ont pas de compte Google, m adresser ce commentaire à richard.jeanjacques@gmail.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N hésitez pas a laisser des commentaires, même anonymes et je répondrai