mercredi 2 octobre 2019

Résumé de L histoire des Van Cleef et des Arpels

Chaque Jour ou presque je lis des articles de Blog, des journaux ou des livres qui contiennent de regrettables erreurs sur l' Histoire des Van Cleef & des Arpels. Je me suis rendu compte que mes blogs ne publient pas de résumé de cette Histoire, alors j'en publie un. Il me parait historiquement inattaquable.




Premier magasin VCA place Vendôme


Alfred Van Cleef a 11 ans lorsque son père décède à Nice, le 10/3/1883 au 7 rue de la Paix dans une chambre d’hôtel. Sur son acte de décès il est indiqué « Commerçant ».
Après un apprentissage de Lapidaire chez David et Grogogeat.  Alfred Van Cleef épouse sa cousine Esther Arpels en 1895.

Le père d’Alfred Van Cleef est né à Gand en Belgique, s’y est marié et ce n’est qu’en 1867 qu’il viendra d’abord à Lyon puis à Paris pour se remarier après la mort de sa première femme, avec Melanie  Mayer : 
Le père d'Esther Arpels Salomon Lion Arpels est né en Amsterdam, était marchand de toiles et draps, puis de colifichets, puis voyageur de commerce et la mère d'Esther, Thérèse Mayer était la demi-soeur de la mère d'Alfred Van cleef, Mélanie Mayer.
Alfred et Esther étaient donc cousins
Alfred Van Cleef va créer une société avec son beau père en 1896, la « SARL A. Van Cleef et S. Arpels », société qui avait pour objet « La création et l’exploitation d’un fonds de commerce de Joaillerie et Bijouterie » le siège est au 34 rue Drouot.
A la mort de son associé et beau-père en 1903, c’est Salomon Arpels qui entre dans la société à la place de son père.
Alfred Van Cleef et Salomon  Arpels fils,  s’installent le 16 juin 1906 au 22 place Vendôme, a coté de Lalique, et très près de Boucheron.
Deux ans plus tard Alfred et Salomon sont rejoints par un autre frère de Esther Van Cleef née Arpels, Jules Arpels,  et ce n’est qu’en 1912 que Louis Arpels le plus jeune rentre dans la société.
Il n’y a aucune trace de travail d’Esther Van Cleef au 22 place Vendôme.

Très peu de pièces anciennes de VCA ont survécu, la plus ancienne connue a été créé entre 1906 et 1908, le modèle réduit du Bateau "Varuna" fut une des premières commandes spéciales de la Maison. Réalisé en ébène, émail vert et blanc, rubis, or et jaspe, et équipé d'une sonnette électrique pour appeler le majordome cette commande singulière est attribuée à Monsieur Eugene Higgins, personnalité importante de la société New-Yorkaise à la fin du 19ème siècle. Propriétaire en 1907 et 1908 du véritable bateau Varuna, le yacht le plus moderne de son époque.
Trois ans seulement après son ouverture place Vendôme, une deuxième boutique était ouverte  dans la station balnéaire prisée de Dinard avec la seule enseigne et le seul nom de A.Van Cleef, suivie en 1910 par un magasin à Nice et en 1912 à Deauville, date à laquelle la firme employait quatorze membres du personnel.

Le début de la Première Guerre mondiale a interrompu leur expansion rapide car tous, sauf Alfred ont été appelés à servir bien qu’Alfred se soit engagé pour servir son pays Il a été réformé pour des problèmes de santé et est resté sur place pour gérer la société. Esther a été recrutée en tant qu'infirmière et s'est occupée au cours de son travail d'un lieutenant blessé appelé Émile Puissant. 

Emile Puisssant a ensuite été présenté à sa fille Renée et le jeune couple s'est marié en 1917. Renée Rachel avait 19 ans.  Alfred Van Cleef embauche son gendre, Émile Puissant est devenu directeur administratif et a joué un rôle déterminant dans la promotion des ventes grâce à la publicité et au lancement de soldes à rabais saisonniers, ce qui était inconnu dans le monde raréfié de la joaillerie.

La société a continué à prospérer et, au cours des années 1920, a vendu non seulement des bijoux fabuleux, mais également des Vanity Case de toilette, et des etuis à cigarettes et briquets , ainsi que leur première montre-bracelet. 

Ils remportèrent un Grand Prix à l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes en 1925 avec un magnifique bracelet et une broche en rubis, diamants et émeraudes.
Après la mort tragique de son mari Émile, le 15/02/1926 dans un accident d’automobile au Cap d’Ail, Renée Rachel rejoint la Maison en tant que directrice artistique et collabore étroitement avec le dessinateur René-Sim Lacaze. Au cours des treize années qui suivent, ce partenariat collaboratif produira de nombreux bijoux vraiment exceptionnels et propulsera Van Cleef et Arpels au premier rang de la haute joaillerie française. 
En 1933, la société déposa un brevet pour le « Serti Mystérieux » Cette technique consistant à assembler des petites pierres proches les unes des autres sans aucun signe visible de métal a créé l’illusion que les pierres précieuses étaient maintenues invisiblement en place. On raconte.... que Salomon Arpels fils, après avoir vu son amie et cliente Florence Jay Gould mettre son rouge à lèvres, sa poudre, ses cigarettes et son briquet dans une boîte de cigarettes Lucky Strike pour sortir le soir, il décida de créer une version plus glamour pour que les femmes puissent emporter l'essentiel.
En 1938 meurt Alfred Van Cleef, il donne ses actions et une importante somme en argent liquide à sa fille Renée Rachel, qui devient majoritaire dans la société qu’elle va diriger. Toutes les grandes créations comme la Minaudière, le Passe Partout, l’ont été sous la direction artistique de Renée Rachel Puissant Van Cleef et aussi pendant son mandat de directrice générale de la maison.  La maison exposa avec beaucoup de succès à la New York World's Fair. Au vu des évènements qui s’accélèrent, Claude Arpels reste aux Etats Unis et ouvre un bureau au Rockefeller Center.
En 1940 la Maison se retrouve dans la tourmente dès le début de la guerre et l'occupation allemande, qui  avait obligé la plupart des membres de la famille Arpels (d'origine juive) à fuir la France, ne laissant que Renée Rachel Puissant Van Cleef pour anticiper et organiser une fausse aryanisation grâce a son assureur Le Comte de Leséleuc, on peut lui reconnaître le mérite d’avoir sauvé la Maison.
 Jules (à ce moment dit Julien,) Claude, Salomon (dit Charles) Louis, Hélène sa femme et Lucienne (dite Lulu) sa fille, parviennent à rejoindre les Etats Unis . N’arrivant pas à fuir vers le Portugal, Renée Rachel remonte à Vichy ou elle a une succursale et des amis. Léa, la femme de Jules, Esther Van Cleef, Jacques et Lucie née Hessel, vont se cacher en France et Jacques et sa femme s’enfuiront en Suisse en 1944.
Peu de temps après les sbires du Maréchal Pétain font fermer le magasin Van Cleef & Arpels de Vichy situé près de l’entrée de l’hôtel du Parc ou réside le Marechal Pétain qui ne voulait pas voir d’entreprises juives sur le parcours de sa promenade journalière.
La boutique de la place Vendôme a réussi à rester ouverte pendant la guerre,  mais la société a été aryanisée. René Sim Lacaze n'en faisait plus partie depuis 1940 et Une secrétaire, Gisele Perla, ansi que le directeur juridique et financier Mr Levy ont été chassés de la maison par l'Administrateur nommé par les allemands, Monsieur Bry .Renée Rachel Van Cleef est poussée au suicide le 
12/12/1942. Elle fait de sa mère sa légataire universelle.

En 1944, la société revint dans la famille Arpels. Les fils de Julien, Claude Jacques et Pierre, sont désormais nommés administrateurs. Dans les années qui ont suivi, ils ont guidé l'entreprise vers un succès encore plus grand .
En 1946 Esther Van Cleef fera transporter le corps de Renée Rachel Puissant Van Cleef au carré juif du cimetière du vieux château à Nice, aux côtés de son père Alfred et de son grand père Salomon Van Cleef.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N hesitez pas a laisser des commentaires, meme anonymes et je répondrais

Rue de la Paix en 1923

ul class="slides">